Sélectionner une page

dansereau

Daniel Castonguay

Ceux qui, comme moi, ont eu l’opportunité de voir les promesses d’agrandissement du Port de Montréal se faire et se défaire au gré des saisons avaient sans un doute un fond de scepticisme quant au développement d’un pôle logistique à Contrecoeur.

Mais les annonces de fonds dédiés à son développement, puis la visite de Jean D’Amour, ministre délégué aux Transports et à l’Implantation de la stratégie maritime, combinées à l’annonce du Fonds immobilier de solidarité FTQ et Grilli Samuel Consortium immobilier consistant en l’acquisition de 4,3 millions de pieds carrés de terrain pour des projets industriels et commerciaux évalués à 200 millions $, devraient convaincre tous et chacun: le projet est sérieux et très bien enclenché.

Grilli Samuel Consortium immobilier parle d’un échéancier de 8 ans pour la réalisation de son projet, et l’implication du Fonds immobilier de solidarité FTQ sera un facilitateur pour l’évolution du projet.

Le ministre D’Amour n’a pas manqué de souligner la présence et l’insistance de Suzanne Dansereau, mairesse de Contrecoeur, dans toutes les étapes de développement de la Stratégie maritime ce qui a contribué à rendre Contrecoeur incontournable. Il faut savoir que la première ébauche de la Stratégie maritime ne mentionnait que Vaudreuil-Soulanges comme pôle logistique.

Certains obstacles sont bien sûr à prévoir, comme l’utilisation plus intense de la voie ferrée traversant Boucherville et Varennes qui pourrait voir surgir des citoyens mécontents.

Mais au final, il faut féliciter Suzanne Dansereau d’avoir mené ce projet important à terme, contre vents et marées, avec une détermination qui lui fait honneur.

Share This