Sélectionner une page

17035507__banniere-web_500x150_final

Le Contre-courant

Crédit photo: Guillaume Morin

Chants de Vielles dévoile sa programmation

Le Festival Chants de Vielles, qui s’installera à Saint-Antoine-sur-Richelieu les 30 juin, 1er et 2 juillet prochains, est très heureux de dévoiler les noms qui figurent à la programmation de cette 13e année.

« Toute l’année, nous sommes à l’écoute, à l’affût, toujours en mode exploration, pour dénicher les artistes qui feront partie du festival, explique Nicolas Boulerice, président de Chants de Vielles. On veut faire des choix qui vont plaire, bien sûr, mais aussi qui vont surprendre, amener à la découverte de nouvelles sonorités. »

Les grandes soirées

Traditionnellement à Chants de Vielles, la soirée du vendredi met en vedette des artistes réputés pour placer la tradition chantée à l’honneur. Cette année, les festivaliers y feront la rencontre du duo Sophie & Fiachra, composé de Sophie Lavoie, du Québec, et de l’Irlandais, Fiachra O’Regan (uilleann pipe – cornemuse irlandaise et whistle), qui partage sa passion de la musique traditionnelle depuis 2008. Le duo sera accompagné de Malo Carvou (flûtes traversières en bois), de Bretagne. Un autre duo, celui-ci réunissant le guitariste, Yann Falquet, et le violoniste, Pascal Gemme, présentera des airs du répertoire traditionnel d’ici et d’ailleurs, accumulés par les deux comparses au cours des 15 dernières années. Enfin, qui de mieux que le groupe a capella Les Charbonniers de l’enfer pour enflammer cette soirée consacrée au chant? Les festivaliers retrouveront avec bonheur cette formation qui a fait sa place depuis plus de 20 ans dans le paysage trad, actualisant avec brio les plus beaux textes du répertoire québécois.

Le samedi soir, toujours sur la magnifique scène Jean-Paul Guimond, face à la rivière, le Concert de la veillée présentera le duo Hamon-Martin, composé de deux musiciens incontournables de la scène bretonne, Erwan Hamon, à la flûte traversière en bois et à la bombarde bretonne, puis Janick Martin, à l’accordéon. Également, le Trio Puech-Gourdon-Brémaud (cabrette, vielle à roue et voix) montera sur les planches pour y présenter sa musique totalement éclatée, à mi-chemin entre le trad du Massif central (France) et la musique actuelle. Puis le groupe Vishten, formé des sœurs jumelles, Pastelle et Emmanuelle LeBlanc (Île-du-Prince-Édouard), et de Pascal Miousse (Îles-de-la-Madeleine), entraînera la foule dans son répertoire acadien et celtique. Multi-instrumentistes et gigueurs accomplis, les membres du groupe intègrent à leur performance violon, guitare, accordéon, flûte, banjo, mandoline, piano, guimbarde et bodhran. Mentionnons que dans une volonté de renouvellement constant, le Festival animera de nouveaux lieux sur le site et fera place à des spectacles comme celui de Sacré Tympan, parlures et parjures, où turlute, podorythmie, rigaudon ou complainte chantée puisent dans l’histoire pour mieux parler d’une vision du monde actuelle et décapante.

La soirée du dimanche, bien qu’elle commence plus tôt (17 h), ne swingera pas moins! C’est La Belle Équipe qui ouvrira le bal; composé de Liette Remon (violon, chant), Roland Brou (chant), Patrick Couton (guitares, banjo, autoharp) et de Paul Marchand (guitare, chant), le groupe offrira, à Chants de Vielles, son tout premier spectacle! Puis, le trio Pete’s Posse (Vermont), composé du grand Pete Sutherland (violon, piano, banjo, melodica et voix), incarnation par excellence du folk américain, de son talentueux protégé, Oliver Scanlon (violon, mandoline, percussions et voix) et du très dynamique, Tristan Henderson (guitares, mandoline, guimbarde, podorythmie et voix), charmera sans aucun doute le public de Chants de Vielles avec une musique multigénérationnelle aux accents roots bien vibrants. C’est au groupe Discord que reviendra le mot de la fin. Un quatuor de violoneux et chanteurs de musique traditionnelle du Québec (Michel Bordeleau, André Brunet, Jean-François G. Branchaud, Nicolas Pellerin), qui se sont lancé le défi d’accompagner leurs chansons et reels seulement de leurs violons et de leurs pieds. Discord en spectacle, c’est une originalité hors du commun, une créativité débordante et une énergie intarissable!

Crédit photo: Guillaume Morin

À la mémoire de Ptit-Bonhomme

Comme Geneviève Nadeau et Loïc Hamon, respectivement directrice générale et vice-président de Chants de Vielles, l’avaient annoncé lors du festival Chantez-vous bien chez nous (Saint-Bernard-de-Michaudville), l’Assemblée de chanteurs sera baptisée « La Veillée de chanson à Ptit-Bonhomme Richer » en l’honneur du grand ami du Festival, et chanteur, André « Ptit Bonhomme » Richer, de Saint-Denis-sur-Richelieu, qui s’est éteint à l’âge de 88 ans le 14 février dernier. Cette veillée de chanson du vendredi soir – session acoustique de chanson qui prend place depuis quelques années dans la Maison de la culture – sera animée par Robert Bouthillier et aura lieu, cette année, au Bar du Quai (adjacent à la scène Jean-Paul Guimond).

Les Grands classiques

Dans le cadre de la série Les Grands classiques, inaugurée il y a cinq ans, Chants de Vielles proposera une relecture de la rarissime et légendaire cassette Détournement majeur de Jean-Paul Loyer et André Marchand, parue en 1991. Une collection de pièces instrumentales à la guitare comprenant des airs traditionnels du Québec ainsi que des compositions des deux comparses. Avec André Marchand, Jean-François Bélanger et Pete Sutherland.

Rencontres de musiciens, chanteurs et curieux

À cette programmation des grandes soirées s’ajoutent une multitude de spectacles intimistes. « À Chants de Vielles, nous sommes fiers de l’espace-temps que l’on réussit à créer, raconte Geneviève Nadeau. En invitant les musiciens à se prêter au jeu des rencontres – de violons, de chants, de vents, etc. – au cours desquelles ils s’unissent aux musiciens des autres groupes invités, on offre des spectacles uniques, où l’authenticité et la simplicité de l’échange humain sont mises en lumière. »

Par ailleurs, toujours soucieux de plaire aux familles, le Festival propose une programmation jeune public diversifiée, audacieuse et sensible, présentant, entre autres, les spectacles du Birdbone Theatre, d’Élise Guay et de La Fanfaronne. Des ateliers, permettant aux enfants de découvrir le patrimoine vivant et de participer activement à l’événement, complètent l’offre de spectacles (notamment, le P’tit bal folk, conçu spécialement pour eux).

Le Festival déploie aussi plusieurs moments forts, comme le Grand Banquet en plein air, le concert Aubade à l’église, les Promenades chantées en bateau-dragon sur le Richelieu, le Défilé de chanteurs, musiciens et curieux : autant d’activités qui insufflent à Chants de Vielles une ambiance des plus particulières, transformant le village de Saint-Antoine-sur-Richelieu en lieu où l’on s’offre la fête en partage.

Festival Chants de Vielles, 30 juin, 1er et 2 juillet 2017, Saint-Antoine-sur-Richelieu, Montérégie. Renseignements : www.chantsdevielles.com ou 450 909-0940.

.

.
cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This