Sélectionner une page
17035507__banniere-web_500x150_final
Le Contre-courant

MRC de Marguerite-D’Youville
La livraison du bac brun débutera en novembre 2017


Denis-Charles Drapeau
dcdrapeau@lecontrecourant.com

Entre le 6 et le 15 novembre 2017, la MRC de Marguerite-D’Youville effectuera la livraison de l’Organibac. Ce bac brun, légèrement plus petit que les deux autres (240 litres), servira à la collecte des matières organiques dès janvier 2018.

La distribution

En plus de l’Organibac, les citoyens recevront une trousse de départ qui contiendra un bac de cuisine, des échantillons de sacs de papier, un dépliant informatif, ainsi qu’un aide-mémoire. «Nous tenons à ce que cette nouvelle collecte soit la plus simple possible pour les citoyens», a déclaré M. Sylvain Berthiaume, directeur général de la MRC.

Pourquoi récupérer la matière organique?

Pour fabriquer du biogaz

Représentant un investissement total d’environ 60 millions de dollars, le centre de traitement par biométhanisation de Varennes permettra de traiter annuellement plus de 35 000 tonnes de matières résiduelles organiques. Ces matières seront transformées en biométhane, une énergie verte renouvelable, et en digestat qui sera utilisé comme amendement organique sur les terres agricoles.
.

Pour réduire l’enfouissement

Cette nouvelle collecte permettra aussi à la MRC d’atteindre les objectifs fixés par la nouvelle politique du gouvernement provincial qui vise à traiter 60 % des matières organiques dès 2018 et de les bannir totalement de l’enfouissement d’ici 2022.

«Grâce au simple geste de déposer nos restes de table et résidus de jardinage dans l’Organibac, nous pourrons détourner de l’enfouissement et valoriser près de 50 % des matières contenues dans le bac noir», a déclaré madame Suzanne Dansereau, préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville.

Ce que cela va changer…

En bref, il s’agit d’un troisième bac que les résidents la MRC de Marguerite-D’Youville devront mettre au chemin tous les mercredis d’avril à octobre, à l’exception de Sainte-Julie (vendredi) et à toutes les deux semaines de novembre à mars. Les premiers ramassages devraient débuter à partir de janvier 2018 lorsque l’usine sera terminée.

Et sur le compte de taxes?

Selon monsieur Sylvain Berthiaume, directeur général de la MRC, on ne prévoit pas d’impact sur le compte de taxes. «Actuellement, il existe déjà un coût associé au traitement de cette matière», affirme M. Berthiaume. Selon toutes vraisemblances, l’ajustement se ferait à coût nul. Du même souffle, ce dernier a tenu à rappeler que le bac brun sera distribué sans frais.

Une campagne de sensibilisation

Les citoyens sont invités à venir rencontrer les membres de l’équipe de la MRC pour s’informer et pour poser leurs questions cet été, lors des fêtes de quartier et des festivals, sur tout ce qui concerne la collecte des matières organiques. Il y aura aussi une tournée des camps de jour et des ateliers de sensibilisation dans les écoles.

Plus d’information

Les citoyens qui souhaitent en apprendre davantage sur le projet de collecte des matières organiques peuvent visiter la page «Collecte matières organiques» sous l’onglet «Environnement» du site Internet de la MRC . Ils peuvent aussi s’abonner à la page Facebook « Biométhanisation parlons-en » ou visiter le microsite www.monorganibac.ca créé spécifiquement pour renseigner les citoyens des trois MRC participant au projet.

Une fierté locale

«Ce projet de société, attendu par une bonne partie de la population, permettra à notre région de se hisser parmi les leaders en matière de gestion des matières résiduelles. Nous pouvons en être fiers et nous sommes persuadés que tout comme nous, les citoyens de la MRC y mettront toute leur énergie», de conclure Mme Dansereau.

Début de la construction de l’usine de biométhanisation de Varennes: une pelletée dans la bonne direction!


.


cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This