Sélectionner une page

17035507__banniere-web_500x150_final
Le Contre-courant

Saint-Roch-de-Richelieu
Gel temporaire du projet d’usine de culture de substrat de champignons


Daniel Castonguay
redaction@lecontrecourant.com

Avait lieu le 4 juillet, une séance extraordinaire du conseil municipal de Saint-Roch-de-Richelieu au Centre communautaire Chapdelaine.

Le point majeur à l’ordre du jour a été annulé, mais le maire Pothier a débuté la période de questions en expliquant les derniers développements dans le dossier de l’usine de substrat. Jeudi le 29 juin , les autorités municipales ont répondu par la négative à la demande de permis du demandeur, ce dernier ne pouvant pas s’établir à l’endroit demandé.

Les membres du conseil se sont réunis en assemblée extraordinaire, le 3 juillet. 2 points étaient à l’ordre du jour dont l’avis de motion suivant:

Considérant que l’entreprise Champag inc. a manifesté son intérêt pour établir un centre de production de substrat pour la culture de champignons sur le territoire de la municipalité de Saint-Roch;
.
Considérant les inquiétudes exprimées par certains citoyens de la municipalité;
.
Considérant le procédé de préparation de substrat pour la culture de champignons;
.
Considérant les représentations faites à la municipalité par l’entreprise Champag inc;

.
Il est proposé par Mme Patricia Larose, conseillère municipale, à donner avis de motion de la présentation lors d’une prochaine séance du conseil municipal de la Municipalité de Saint-Roch, d’un règlement visant à modifier le règlement de zonage no 220.

L’objet du règlement sera de clarifier l’usage de préparation de substrat pour la culture de champignons, spécifier dans quelle ou quelle zone cet usage sera autorisé, possiblement créer une ou plusieurs zones à cette fin, et interdire cet usage dans tout autre zone que celles où cet usage sera autorisé.

Cet avis de motion a un effet de gel sur le projet d’usine pour une période de 2 mois (éventuellement 4), jusqu’à ce que le Conseil ait statué sur une nouvelle réglementation. Dans l’intervalle, Champag a l’intention de faire une présentation de son projet à l’ensemble de la population. Pour sa part, la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu projette de tenir une consultation populaire, sous forme plus ou moins registre, avec une question claire, auprès de sa population relativement à ce sujet.

Une citoyenne opposée au projet a profité de la période de questions pour commenter la situation de la façon suivante: «Au début, le Conseil était pour le projet. Le 9 mai, 5 conseillers étaient contre. On vous a demandé pendant plusieurs mois de nous aider. Là présentement, vous nous aidez. Je pense que maintenant, on doit travailler ensemble pour régler cela » de conclure la citoyenne.

. cote_final .


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This