Sélectionner une page
17035507__banniere-web_500x150_final
Le Contre-courant

La MRC de Pierre-De Saurel dépose un mémoire concernant le projet de loi 85

Une délégation de la MRC de Pierre-De Saurel a participé aux consultations sur le projet de loi 85 à l’Assemblée nationale du Québec. Une loi visant à faciliter l’implantation d’entreprises aux abords de l’autoroute 30 (A-30) et dans deux pôles logistiques (Les Cèdres et Contrecoeur), et à faciliter le développement des zones industrialo-portuaires (ZIP) de la région métropolitaine de Montréal.

Avec la stratégie maritime, la Ville de Sorel-Tracy et la MRC ont l’opportunité de profiter d’un ensemble de circonstances qui illustre fort bien le potentiel de cette stratégie de développement du gouvernement du Québec pour une région comme la nôtre. La MRC de Pierre-De Saurel a donc tout intérêt à bénéficier également des avantages que procure le projet de loi 85.
.

La délégation, constituée du préfet de la MRC, M. Gilles Salvas, du maire de Sorel-Tracy, M. Serge Péloquin, du commissaire industriel de la Ville et président de la ZIP, M. Jacques Thivierge et de la directrice du CLD de Pierre-De Saurel, Mme Josée Plamondon, a déposé un mémoire comportant cinq recommandations se résumant ainsi :

  • que les dispositions de cette loi s’appliquent aussi au développement de l’est du corridor de l’A-30, et en particulier celui de la ZIP de Sorel-Tracy;
  • que ces secteurs puissent bénéficier du guichet gouvernemental unique qui sera mis en place;
  • que le projet de loi prévoit que les dirigeants de ce guichet travaillent en concertation avec le milieu municipal (local et régional) pour :
    • assurer une cohésion et une adhésion complète de tous les intervenants impliqués;
    • optimiser l’acceptabilité sociale des différents projets tout en respectant les enjeux de proximité connus du milieu municipal.

« La stratégie maritime et le projet de loi 85 présentent une riche opportunité pour notre région, nous ne pouvons passer à côté », relate M. Gilles Salvas, préfet de la MRC. « Je suis très fier du travail de concertation mené et des recommandations déposées par notre délégation, je suis également très satisfait de l’attention qui nous a été accordée lors de notre passage à la commission », poursuit-il.

Enfin, pour le préfet, « les demandes présentées ont pour but de favoriser le développement des différents secteurs de notre économie, dont celui de la transformation agroalimentaire reconnu et ciblé dans notre PDZA et par la ZIP. Par ailleurs, nous avons un atout majeur par rapport aux autres régions soit celui de nos terrains à développer à moyen terme qui ne sont pas localisés en zone agricole ».
.

cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This