Sélectionner une page
Le Contre-courant
17035507__banniere-web_500x150_final

Âge et légalisation du cannabis
Simon Jolin-Barrette talonne le gouvernement

C’était jour de rentrée parlementaire à Québec le 19 septembre. Le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, en a profité pour questionner le gouvernement sur un des sujets chauds de l’heure : la légalisation du cannabis.

Suite à la décision du gouvernement fédéral de légaliser le cannabis à partir du 1er juillet 2018, Québec a tenu des consultations publiques sur le sujet au cours de l’été. Le député de Borduas s’est lui-même rendu à ces consultations afin d’entendre les nombreux citoyens et groupes d’experts y donner leur point de vue.
.
cote_final

Suite à ces consultations, la Coalition Avenir Québec a présenté un plan clair et restrictif dans lequel la formation politique se positionne en faveur d’un âge légal de 21 ans, contrairement aux 18 ans suggérés par le gouvernement canadien. « Dans les consultations auxquelles j’ai assistées, plusieurs groupes de professionnels de la santé—comme la Fédération des médecins spécialistes du Québec et l’Association des médecins psychiatres du Québec, par exemple—nous prévenaient des dangers potentiels du cannabis sur la santé, particulièrement pour un corps encore en développement, affirme monsieur Jolin-Barrette. Et on nous a clairement expliqué qu’un cerveau pouvait se développer jusqu’à l’âge de 25 ans. »

Toujours dans l’attente des intentions du gouvernement Couillard, le député de Borduas a profité de la période de questions d’aujourd’hui pour demande à la ministre déléguée aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, de prendre position et de fixer l’âge légal à 21 ans. La Ministre a répondu que son équipe en était encore à préparer un plan, ce que Simon Jolin-Barrette déplore : « J’ai assisté, tout comme la Ministre, aux consultations publiques sur le sujet. Les avis des professionnels de la santé sont très clairs. C’est important de prendre parti pour la santé de la jeunesse. »
.

.

.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This