Sélectionner une page

Source: Ressources naturelles Canada

Chronique habitation et urbanisme
Avez-vous du Radon à la maison ?

Michel Rioux

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle, il provient de la désintégration de l’uranium présent dans la croûte terrestre dont il est l’élément chimique numéro atomique 86, et son symbole est Rn.
.

On le trouve partout à la surface du globe bien que sa production et, par conséquent, sa concentration ne soient pas uniformes partout. Le radon est un gaz insidieux, il est inodore, incolore et sans saveur et il est donc impossible de le détecter uniquement à l’aide de nos sens. Que votre maison soit neuve ou vieille, le radon a tendance à s’accumuler dans les pièces les plus basses et les moins ventilées des habitations, au sous-sol par exemple, où il peut atteindre des concentrations élevées.

Le gaz peut s’infiltrer dans une maison par les fissures des murs de fondation, planché de ciment, vide sanitaire (sous-sol en en terre battue), les ouvertures autour des conduits d’évacuation, les siphons de sol et les puisards.

Le radon pénètre dans les poumons avec l’air que l’on respire et est scientifiquement reconnu comme un agent cancérogène. Le radon est la deuxième cause de cancer du poumon, après le tabagisme. C’est aussi la première cause de cancer chez les non-fumeurs. Au Québec, de 10 à 16 % des décès par cancer du poumon sont associés au radon. Il s’agit de plus de 600 décès par année.

Le risque de cancer du poumon lié au radon augmente avec la concentration, la durée de l’exposition et le tabagisme augmente les risques de cancer du poumon, néanmoins, il ne cause pas de troubles respiratoires (bronchite, l’emphysème, etc.) d’allergies d’asthme.

La seule façon de savoir si vous avez un problème de radon dans votre maison est donc d’en mesurer la concentration et la seule façon de diminuer la présence de radon dans votre habitation est de colmater les fissures de la fondation, sceller les ouvertures en contact avec le sol, vous assurer que les drains de sol sont bien fermés et que le sous- sol est bien ventilé vers l’extérieur.

Réf. : http://www.sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/radon-domiciliaire/

Michel Rioux

.

.
cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This