Sélectionner une page
Le Contre-courant
.

Source: SODES

Un nouveau navire-citerne sillonnera le fleuve Saint-Laurent


Denis-Charles Drapeau
dcdrapeau@lecontrecourant.com

Les riverains de la Voie maritime du Saint-Laurent connaissent bien les navires du groupe Desgagnés inc. Voilà que l’armateur a récemment pris livraison du N/C Mia Desgagnés, dont la construction vient d’être complétée en Turquie.

Il s’agit d’un pétrolier de toute nouvelle génération à la fine pointe de la technologie. Il est le deuxième d’une série de quatre navires-citernes construits sur mesure selon un concept original élaboré par Desgagnés et commandés au chantier naval Besiktas, situé à Yalova près d’Istanbul. Le N/C Mia Desgagnés a pris la mer récemment. Il effectuera quelques premières livraisons en Europe avant de se diriger vers l’Amérique du Nord.
.

Moins de gaz à effet de serre

Le Mia Desgagnés, sixième d’une série d’acquisitions de navires par Desgagnés en 2017, est un navire-citerne transporteur de produits pétroliers et chimiques à bicarburation/GNL, le premier au Canada de cette catégorie. Sa principale caractéristique est de pouvoir être alimenté, à l’aide de simples contrôles, par trois types de carburants différents, soit au diesel, au mazout lourd ainsi qu’au gaz naturel liquéfié (GNL) qui a des avantages indéniables au niveau du développement durable en permettant entre autres de réduire substantiellement les émissions de gaz à effet de serre.

Source: Groupe Desgagnés

Conçu pour naviguer partout, même dans les glaces

Au niveau mondial, le Mia Desgagnés est le premier navire-citerne transporteur de produits pétroliers et chimiques à bicarburation/GNL en service possédant une certification Polar 7, caractéristique qui confirme sa capacité à naviguer dans les glaces. Il est aussi au niveau mondial le premier à pouvoir naviguer sur toutes les mers du monde. Rappelons que le conglomérat possède et exploite une flotte de navires qui sillonnent le réseau Grands Lacs, Voie maritime du Saint-Laurent, l’Arctique canadien, les côtes est du Canada et des États-Unis ainsi que toutes les mers du globe.

Un investissement majeur

Ce navire représente un investissement dépassant les 50 millions, dont près de 9 millions seulement pour l’ajout d’une motorisation à bicarburation/GNL. Le Gouvernement du Québec, dans le cadre de son programme d’aide à l’amélioration de l’efficacité du transport et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (PETMAF), a investi 700 000 $ dans ce projet.
.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This