Sélectionner une page

Le Contre-courant

.

2 % du budget provincial pour les arts et la culture
Les milieux artistiques et culturels se dotent d’arguments économiques pour défendre leur cause

En amont du renouvellement de la Politique québécoise de la culture, qui sera divulguée en avril, La Coalition La culture, le cœur du Québec renforce ses revendications pour la mise en œuvre d’un plan d’action interministériel pour les ressources humaines en arts et en culture et pour l’augmentation significative du budget du ministère de la Culture et des Communications et de ses sociétés d’État.

Elle dévoilait, le 5 février, un mémoire économique qui s’articule autour de cinq recommandations susceptibles de répondre aux ambitions artistiques et culturelles du Québec.

Dans ce mémoire, la Coalition a confié aux économistes Pierre-Emmanuel Paradis et Audrey Azoulay la mission d’examiner la situation actuelle des arts et de la culture, et de dégager les avenues jugées nécessaires et utiles à un nouvel élan de la création artistique, à la production culturelle québécoises et à sa diffusion. Ce mémoire rappelle que les arts et la culture représentent un secteur singulier et stratégique dont les dimensions collective et nationale dépassent de loin les seules réalités marchandes des industries culturelles.

La prochaine Politique québécoise de la culture et son plan d’action ne pourront véritablement se déployer sans une « Politique économique pour la culture et les arts » d’envergure. Ainsi, la Coalition recommande d’augmenter progressivement la part du financement public en arts et en culture à 2 % du budget de l’État d’ici trois ans.
 
cote_final

Les conclusions de ce mémoire ont été présentées le 2 février à la vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science, de l’Innovation, madame Dominique Anglade, ainsi qu’au cabinet du ministre des Finances, monsieur Carlos J. Leitao, et ce, dans le cadre des consultations prébudgétaires. Il a été également adressé à la ministre de la Culture et des Communications, madame Marie Montpetit.

En le rendant public, la Coalition espère contribuer à sensibiliser la population à l’état d’urgence que vivent les milieux culturels et artistiques et à l’importance de leur donner enfin un soutien financier à la mesure de leur apport socioéconomique autant qu’identitaire.

La Coalition La culture, le coeur du Québec en bref

La Coalition La culture, le cœur du Québec est née des suites de la campagne La culture, le cœur du Québec – Pour des carrières durables en culture, lancée le 14 février 2017 pour protester du fait qu’aucun représentant de la culture n’était invité au Rendez-vous national de la main d’œuvre ni à siéger à la Commission des partenaires du marché du travail. Menée par un comité directeur composé des représentants d’une dizaine d’organismes membres, elle regroupe à ce jour plus de 40 organismes. Par cette Coalition, le milieu artistique et culturel s’unit pour militer en faveur de meilleures conditions pour les ressources humaines en culture.
 


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Devenez ouvrier en transformation alimentaire en 12 semaines!

Le Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel est présentement en pleine période de recrutement pour la formation Ouvrier en transformation alimentaire, offerte en partenariat avec les Centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes Sorel-Tracy et Emploi-Québec.

lire plus

Les chroniques de Katlitout: Soupers de filles

Quoi de mieux dans la vie que de partager un moment avec les copines ? Vous savez ces amies pour qui vous donneriez votre vie, ces amies qui malgré la distance sont là pour vous dans les bons comme les mauvais jours ?

lire plus
Share This