Sélectionner une page
Le Contre-courant


Verchères
Le vieux village se refera une beauté


Daniel Castonguay
redaction@lecontrecourant.com

C’est le 5 mars dernier que s’est tenue la séance ordinaire du mois de mars du Conseil municipal de Verchères. Exceptionnellement, c’est en l’absence du maire M. Alexandre Bélisle et des conseillers M. Benoit Marotte et M. Jarrod Gosselin qu’elle s’est tenue. Le conseiller Gilles Lamoureux, en sa qualité de maire suppléant, a présidé cette assemblée.

Des changements aux droits de mutations

On a adopté un règlement concernant les droits de mutations immobilières sur les immeubles dont la base d’imposition excède 500 000$. Jusqu’à maintenant le taux était de 1,5% pour ces immeubles.

«La municipalité perçoit un droit de 2% sur la tranche de base d’imposition dépassant 500 000 $ sans excéder 700 000 $. La tranche de 700 000 $ et plus est augmentée à 3%» d’expliquer Gilles Lamoureux. «Le taux à Varennes pour les immeubles de 500 000 $ et plus est de 3%» a-t-il ajouté.

Un changement de zonage

Le changement de zonage proposé vise à permettre, au coin des rues Saint-Alexandre et Marie-Victorin, un projet professionnel dans une maison dont le zonage ne le permettait pas. Ce changement vise aussi à restreindre les usages dans des terrains acquis par la Ville entre le fleuve et les résidences sur la route Marie-Victorin à l’ouest du Parc des pionniers. La municipalité désire y faire un parc nature, à savoir un milieu dont on préserve les caractéristiques naturelles, y aménageant des sentiers, préservant les plantes indigènes. On voulait dans le projet original attirer des animaux de bord de l’eau et des oiseaux. On réfléchit aussi sur la construction d’une petite tourelle d’observation. On a adopté le second projet de règlement.

 
Le vieux village se refera une beauté

Le Conseil a adopté un règlement décrétant un emprunt de 4 605 400 $ et une dépense de 4 605 400 $ pour les travaux d’infrastructures du vieux village. Ce montant sera en bonne partie remboursé par les différents programmes gouvernementaux. Si toutes les subventions sont au rendez-vous, le projet sera fait de façon globale en une seule phase dès cet été.

«C’est un projet complexe, et on va en appel d’offres dans les semaines qui viennent, très, très tôt en saison pour avoir les meilleurs prix possibles.(…) On est dans un vieux village, des rues étroites, plus de 70 entrées de services, 70 cas particuliers, 70 cas difficiles» d’expliquer M. Luc Forcier, directeur général de Verchères.

«Dans l’hypothèse où l’entrepreneur partirait à une section de travaux et finirait à l’autre, ce sont des travaux qui pourraient s’échelonner de mai à novembre. On va demander à l’entrepreneur que, lorsqu’une rue est terminée, au lieu d’attendre à la fin pour les travaux de pavages, de la paver» a-il-ajouté.

La prochaine séance du Conseil aura lieu le mardi 3 avril.
 

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This