Sélectionner une page
Le Contre-courant

Simon Jolin-Barrette, député de Borduas (Photo d’archives)

Des députés et des candidats de la CAQ appuient les demandes de la Coalition A-30

Plusieurs députés et candidats de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en Montérégie tiennent à donner leur appui à la Coalition A-30 et aux demandes formulées par ce regroupement mercredi.

Les députés Benoit Charette (porte-parole de la CAQ en transports et député de Deux-Montagnes), Nathalie Roy (députée de Montarville), Jean-François Roberge (député de Chambly) et Simon Jolin-Barrette (député de Borduas), ainsi que les candidats Suzanne Dansereau (Verchères) et Jean-Bernard Émond (Richelieu) soutiennent appuyer les deux principales demandes faites par le regroupement pour améliorer la fluidité de l’A30 dès maintenant :

  • Travailler dès maintenant à la mise en place d’une voie d’accotement réservée aux autobus et au covoiturage;
  • Création d’un comité pour trouver des solutions permanentes reliées au transport de personnes et de marchandise.

À plus long terme, les députés et candidats de la CAQ en Montérégie voient également d’un bon œil l’élargissement de l’A30 entre l’A10 et l’A20, tel que demandé par plusieurs maires et mairesses de la région. Cette proposition doit cependant s’inscrire dans un plan plus global de décongestion routière dans la région métropolitaine de Montréal.

.

Mme Nathalie Roy, députée de Montarville, Mme Suzanne Dansereau, candidate de la CAQ de Verchères, M. Jean-Bernard Émond, candidat de la CAQ de Richelieu.

Citations :

« Il est impératif qu’on redonne du temps aux familles de la région. En perdant moins de temps sur la route le matin et le soir, les familles pourront retrouver une meilleure qualité de vie. C’est sur quoi un gouvernement de la CAQ travaillera. »

– Simon Jolin-Barrette, député de Borduas

« Depuis le parachèvement de l’A30 en 2012, on a remarqué une affluence accrue particulièrement sur le tronçon entre l’A20 et l’A10. Il est donc important de trouver des solutions plus tôt que tard, autant pour des raisons économiques que pour faciliter la vie des familles de la région.

– Nathalie Roy, députée de Montarville


cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

La traverse de Sorel-Tracy, un axe maritime de plus en plus structurant

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, les maires de Sorel-Tracy et de Saint-Ignace-de-Loyola, Serge Péloquin et Jean-Luc Barthe, ainsi que le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut, ont procédé hier à l’inauguration officielle de la gare de Sorel-Tracy…

lire plus
Share This