Sélectionner une page
Le Contre-courant


Motion soulignant Yom Hashoah
Stéphane Bergeron rend hommage aux innocentes victimes de la dictature nazie

C’est dans le cadre d’une motion soulignant la Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste à l’Assemblée nationale, le 11 avril dernier, que le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales, monsieur Stéphane Bergeron, a honoré la mémoire des personnes qui ont perdu la vie au cours de ces tragiques événements, mais également de celles qui ont survécu et qui, ici, ont contribué à faire du Québec ce qu’il est aujourd’hui.

«L’Holocauste, un événement tragique dans l’histoire de l’humanité, un seul petit mot si lourd de sens, nommant le martyre et l’annihilation de quelque 6 millions de Juifs. Il suffit d’entendre le témoignage d’une seule personne survivante de l’Holocauste pour comprendre pourquoi nous devons éternellement nous souvenir de cette période noire de l’histoire, qui est d’une gravité telle qu’elle ne doit jamais disparaître de nos mémoires. Pour ces survivantes et survivants, il faut nous souvenir pour clamer haut et fort: plus jamais! Il faut nous souvenir pour nous demander comment une partie de l’humanité a pu sombrer dans une telle barbarie et comment faire en sorte de se prémunir contre de tels dérapages allant jusqu’à l’horreur absolue», a déclaré monsieur Bergeron.

«Pourtant, malgré l’Holocauste, l’humanité n’a pu prévenir les événements au Rwanda, en Bosnie et au Kosovo. Le souvenir doit donc encore se muer en actions… À la suite de son entrée dans le sinistre camp de Dachau, le regretté premier ministre René Lévesque, alors correspondant de guerre, a rapporté: ‘‘Ce qu’on découvrait, c’était en même temps l’antisémitisme, mais surtout jusqu’où peut aller (une) chute dans la barbarie. Et (…) une chute organisée (…), c’est à dire pas un accident de parcours, mais bien quelque chose de systématique, une organisation de la mort…’’ Même si ces événements atroces se sont déroulés loin de nous, ils nous ont été familiers de différentes façons. C’est notamment au Québec et dans la région de Montréal, en particulier, que, toute proportion gardée, est venu se réfugier le plus grand nombre de survivants de l’Holocauste. Le Québec a été une terre d’accueil et choisi à ce titre. Pour ces survivantes et survivants, il est important que nous prenions la parole en cette Chambre pour nous souvenir», de poursuivre le député de Verchères.

«Si la Shoah a déshonoré une partie de notre humanité, l’évocation constante de cette horreur la réhabilite en ce qu’il y a de plus humain en nous: la mémoire. Nous réitérons aujourd’hui à la communauté juive et à toutes les victimes de l’Holocauste notre profonde sympathie et notre solidarité afin que, jamais plus, de tels événements puissent se reproduire», de conclure Stéphane Bergeron.

cote_final

.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Société historique Pierre-de-Saurel: visite guidée

Les visites guidées organisées par la Société historique Pierre-de-Saurel sont de retour jusqu’au 26 août. Durant 90 minutes, vous voyagerez dans le temps et apprendrez plus sur la transformation du régime seigneurial vers la ville qu’est devenue Sorel-Tracy en compagnie de Pierre de Saurel, capitaine dans le régiment Carignan-Salières et premier seigneur de Saurel.

lire plus

Varennes: le Conseil municipal attribue le Mérite architectural

En respect de son engagement à reconnaître les projets de construction, de rénovation et de restauration qui présentent des caractères architecturaux de qualité, le conseil municipal est fier d’attribuer le Mérite architectural de Varennes afin de souligner la mise en valeur du cadre bâti varennois.

lire plus
Share This