Sélectionner une page

Le Contre-courant

Les chroniques de Katlitout
L’enfant aux yeux bleus

Auteure : Danielle Steel

La réputation de Danielle Steel n’est certainement plus à faire. Auteure à succès depuis plus de trente ans, elle a vendu à elle seule plus de huit cent millions d’exemplaires au travers le monde. Quelques-uns de ses romans ont même été portés à l’écran. C’est le cas de Kaléidoscope, Palomino, Cher Daddy, Star et La belle vie. Avec L’enfant aux yeux bleus elle signe un roman à la fois touchant et différent de ce à quoi elle nous a habitués. Il s’agit évidemment d’une histoire d’amour, d’attachement et de passion mais c’est également une histoire qui parle de deux êtres humains totalement perdus qui se sont trouvés.

Ginny est une magnifique jeune femme de 36 ans, ancienne journaliste d’enquête que le malheur n’a pas épargnée. Il y a trois ans, il s’est fallu d’un instant pour que sa vie heureuse bascule tragiquement. Depuis cet instant, Ginny consacre sa vie à parcourir le monde pour participer à des missions humanitaires toutes plus risquées les unes que les autres. Avec le groupe SOS/HR dont elle fait partie, elle tente par tous les moyens d’améliorer le quotidien des gens, de les soigner comme elle le peut et de se rendre utile plutôt que de se rouler en boule dans un coin à cuver son malheur.

En finir pour ne plus souffrir…

Un soir qu’elle décide d’en finir avec la vie, au moment même où elle s’apprête à passer le pied par-dessus la rambarde, son regard capte un mouvement. Se croyant surveillée et, ironiquement, en danger durant ce moment fatidique, elle abandonne son idée un instant, le temps de partir à la recherche de celui ou celle qui l’a empêchée de mettre son plan à exécution. Le regard électrisant du jeune homme qu’elle croise ce soir-là bouleversera sa vie à jamais.

Cette rencontre, c’est Blue Williams : un jeune adolescent sans famille et sans domicile pour lequel Ginny se prend d’affection. Au même titre qu’elle tente de sauver les gens lors de ses missions humanitaires, elle tentera de sauver Blue par tous les moyens. En effet, le jeune homme a eu une enfance difficile et vécu des choses qu’il préfèrerait oublier. Blue a besoin d’elle certes, mais Ginny a aussi besoin de lui : tous les deux sont des êtres brisés et tous les deux devront apprendre, ensemble, à se reconstruire.

Bourré de talents, intelligent, Blue surprendra Ginny a plus d’une occasion, mais elle devra aussi gagner sa confiance parce qu’il a peur de s’attacher à elle et il a surtout peur qu’elle l’abandonne lorsqu’elle devra quitter pour l’une de ses périlleuses missions humanitaires : «Il n’avait pas arrêté de parler d’elle, très angoissé à l’idée qu’il lui arrive quelque chose. Elle représentait le seul repère stable de son existence, la seule adulte à qui il ait pu jamais se fier¹».

Une autre rencontre décisive…

Dans le but d’aider Blue à s’épanouir et de se débarrasser des fantômes de son passé, Ginny mènera l’enquête et fera la rencontre d’Andrew, un avocat qui s’impliquera beaucoup dans le dossier du jeune garçon. Personne de mieux placé qu’Andrew pour comprendre réellement ce qu’a vécu Blue…

Est-ce que Ginny donnera une autre chance à l’amour d’entrer dans sa vie avec tout ce qu’elle a perdu autrefois ? Il y a fort à parier que oui ! C’est Danielle Steel tout de même ! Toutefois, je dirais que l’une des raisons pour lesquelles j’ai apprécié ce roman c’est qu’au-delà de l’amour et du classique ils-tombèrent-amoureux-et-eurent-beaucoup-d’enfants, ce roman est aussi une histoire de partage, de don de soi dans le but d’aider son prochain et d’offrir une deuxième chance à la vie lorsque l’on croie que plus rien ne fait du sens!

______________________________________

1. STEEL, Danielle, L’enfant aux yeux bleus, p. 236-237

Kathleen Gaumont
Chroniqueuse littéraire

cote_final

.

 

 

 

 

 


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This