Sélectionner une page
Le Contre-courant


Pont Champlain
Xavier Barsalou-Duval s’inquiète des impacts causés par le retard des travaux

Le député de Pierre-Boucher – Les patriotes – Verchères, Xavier Barsalou Duval, réagit au dépôt du rapport du Vérificateur général dans lequel il dit douter grandement que le pont Champlain soit terminé dans les délais. Le député critique les retards et s’inquiète des conséquences qui en résulteront pour les citoyens.

En effet, au paragraphe 4.76 du rapport qu’il a déposé le 29 mai dernier, le Vérificateur général indique que « Même si des ressources supplémentaires étaient affectées aux travaux de construction ou si de nouvelles méthodes de construction étaient utilisées, le respect de l’échéance révisée du 21 décembre 2018 semble très ambitieux. »

Rappelons qu’en plus du pont Champlain, des travaux majeurs sont actuellement prévus sur le pont-tunnel Louis-Hyppolite-Lafontaine et ce, dès 2019. Ainsi, deux des cinq principales artères pour atteindre Montréal depuis la Rive-Sud connaîtront des entraves de circulation prochainement, ce qui aura nécessairement pour résultat d’augmenter le trafic sur la Rive-Sud de Montréal.

« Les citoyens de la Rive-Sud risquent de subir un trafic infernal matin et soir pendant longtemps en raison des tergiversations et des mauvaises décisions qui ont été prises dans le dossier du pont Champlain. Le Gouvernement du Canada doit prendre acte du rapport du Vérificateur général et mettre en place les dispositions nécessaires afin d’éviter ce scénario catastrophe,» signale Xavier Barsalou-Duval.

De plus, toujours selon le rapport du Vérificateur général, le pont coûtera 500 M$ de plus aux contribuables parce que le Gouvernement du Canada a mal évalué la durée de vie du présent pont Champlain.

« C’est l’incompétence du Gouvernement du Canada qui cause ces retards dans la construction Champlain. Ottawa sait depuis les années 90 que l’actuel pont Champlain a des problèmes de conception qui allaient le forcer à le remplacer hâtivement. Pourquoi a-t-il attendu si longtemps avant de lancer les travaux? » ajoute le chef parlementaire du Bloc Québécois.

Soulignons que par le passé, le gouvernement conservateur de Stephen Harper avait aussi voulu implanter un péage sur le pont Champlain. Cette décision aurait eu pour effet de faire payer en double les Québécois pour cette infrastructure fédérale.

« Peu importe le parti au pouvoir à Ottawa, que ce soit les conservateurs ou les libéraux, le Gouvernement du Canada nous démontre toujours que pour lui, le Québec n’est pas sa priorité. Dans un Québec indépendant, il est évident que nous aurions pu régler le problème du pont Champlain beaucoup plus rapidement en ayant pas à nous battre avec Ottawa pour que celui-ci soit reconstruit. » Conclu le député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route: le gouvernement du Québec félicite M. Denis Beauregard et M. Gilles Massie, lauréats de la région de la Montérégie

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Christian Dubé, unissent leurs voix…

lire plus
Share This