Sélectionner une page
Le Contre-courant


Taxe de 25 % sur les produits de l’acier destinés au marché américain
Réaction de la MRC de Marguerite-D’Youville

Mme Suzanne Roy, préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville et mairesse de Sainte-Julie, s’est dite déçue du dénouement qui a marqué la fin du sommet du G7 tenu dans la région de Charlevoix les 8 et 9 juin derniers.

« Nous espérions un repli de la part du gouvernement américain en ce qui concerne la nouvelle taxe imposée aux producteurs, transformateurs et distributeurs d’acier. La conclusion de cette rencontre est une véritable menace pour nos emplois. Sur le territoire de la MRC, ce sont plus de 2 900 emplois qui dépendent de ce secteur industriel puisqu’une bonne partie de cette production, tant en termes de matière première qu’en produits transformés, est destinée au marché américain. »

Pour le directeur général de la MRC, M. Sylvain Berthiaume, il s’agit d’une très mauvaise nouvelle pour les 26 entreprises du territoire qui œuvrent dans ce secteur d’activités. « En plus d’ArcelorMittal à Contrecœur qui est producteur d’acier, on compte un grand nombre d’entreprises dans le secteur de la transformation et pour lesquelles le marché américain représente une bonne part de leurs ventes. Cette imposition supplémentaire de 25 % risque aussi de nuire les entreprises qui ne ciblent que le marché local car ces taxes additionnelles devront être absorbées par l’ensemble de l’industrie au moment de l’achat de matières premières » a conclu ce dernier.

Pour Mme Roy, il importe que les différents gouvernements puissent rapidement mettre en place des mesures législatives et fiscales pour contrer cette taxe tout aussi dommageable pour les travailleurs et les entreprises américaines. « Même si, avec la venue prochaine du nouveau terminal de conteneurs à Contrecœur, notre territoire pourra compter prochainement sur un nouvel outil destiné à l’exportation et qui nous ouvrira d’autres marchés, il faut quand même d’ici là conserver tout ce savoir-faire et ces emplois. C’est pourquoi il importe que des mesures d’atténuation soient rapidement mises en place », souligne-t-elle.

En conclusion, M. Berthiaume a rappelé que les Américains étaient davantage perdants que les Canadiens dans ce domaine. « Dans ce secteur d’activité, les États-Unis ont une balance commerciale positive avec le Canada. En effet, plus les produits canadiens seront coûteux, plus il sera difficile pour les entreprises américaines qui les utilisent de pouvoir faire des bénéfices, car forcément cette nouvelle taxe leur sera transférée dans les coûts d’acquisition de matières premières ou transformées provenant du côté nord de la frontière.
cote_final

.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

 

Vous pourriez aimer aussi :

Devenez ouvrier en transformation alimentaire en 12 semaines!

Le Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel est présentement en pleine période de recrutement pour la formation Ouvrier en transformation alimentaire, offerte en partenariat avec les Centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes Sorel-Tracy et Emploi-Québec.

lire plus

Les chroniques de Katlitout: Soupers de filles

Quoi de mieux dans la vie que de partager un moment avec les copines ? Vous savez ces amies pour qui vous donneriez votre vie, ces amies qui malgré la distance sont là pour vous dans les bons comme les mauvais jours ?

lire plus
Share This