Sélectionner une page

Le Contre-courant

Marc-Antoine Malo, employé de Culture C, Gabriel Laprade (directeur Culture C), Jean-Luc Duchêne (Directeur service Loisirs et culture Ville de Contrecœur), Claude Bérard (conseiller municipal et membre du CA de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur), Suzanne Parmentier (Membre du CA, Corporation 350e anniversaire de Contrecœur), Madeleine Carrière (bénévole à la construction et membre du Comité consultatif loisir, culture et développement social), M. Harel (conjoint de Mme Carrière), Louise Savaria (membre du CA Culture C), Yvon Larouche (conjoint de Mme Savaria), Steve Hamel (conseiller municipal et membre du CA de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur), Xavier Barsalou-Duval (Député Pierre-Boucher, des Patriotes, Verchères), André Gosselin (conseiller municipal et membre du CA de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur), Stéphane Bergeron (Député Verchères), Guillaume Ducharme Désilets (Président du CA de Culture C), René Laprade (Président du CA de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur), Maud Allaire (Mairesse).

Un four à pain au moulin
Un legs pour le 350e anniversaire de Contrecœur

En 2017, lors de l’appel de projets lancé par la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de la ville de Contrecœur, Culture C a proposé de construire un four à pain sur le site du moulin Chaput.

Rapidement le projet d’ajouter un four à pain construit selon la tradition ancienne soumis par Culture C a été approuvée par le Comité des fêtes du 350e anniversaire et entériné par le conseil municipal de la Ville de Contrecœur. Le 4 août dernier, le four à pain a été officiellement légué à la Ville de Contrecœur, en présence de plusieurs invités dont Xavier Barsalou-Duval, député Pierre-Boucher, Les Patriotes – Verchères, Stéphane Bergeron, député de Verchères, Maud Allaire, mairesse de Contrecœur, René Laprade, président de la Corporation des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur, Guillaume Ducharme Désilets, président du CA de Culture C, des élus, des représentants de Culture C et de la Corporation des fêtes du 350e et quelques bénévoles qui ont participé à la construction.

Rappelons que le moulin Chaput de Contrecœur a été construit en 1742 par le seigneur Claude-Pierre Pécaudy de Contrecœur, à la demande de l’intendant Gilles Hocquart. Il s’agit d’un des derniers moulins à vent d’origine au Québec. Le moulin a toujours été bien entretenu grâce à ses propriétaires successifs dont la dernière, madame Yvette Chaput qui en a fait don à la ville de Contrecœur en mars 1999. Ce moulin banal, classé « bien archéologique » le 11 février 1983, a été durant un siècle et demi au service des Contrecœurois. Le dernier meunier à y avoir exercé son métier fut monsieur Joseph Lafrenière.

« Le moulin a été, à travers les époques, un lieu de rassemblement pour la population locale qui y venait pour moudre le grain. Aujourd’hui, le moulin n’est plus fonctionnel avec son rôle d’origine, il est plutôt un lieu touristique. Avec l’ajout d’un four à pain sur le site, nous estimons que l’endroit deviendra un lieu de rassemblement pour les citoyens, comme c’était le cas jadis » affirme, M. René Laprade, président des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur très fier d’annoncer ce legs à la ville. Fait particulier pour le four à pain de Contrecœur, les portes du four à pain datent de 1880. Elles ont été fabriquées par la fonderie Méthot de Trois-Rivières et nous les avons obtenues grâce à Mme Suzanne Parmentier, membre du Comité des fêtes du 350e anniversaire de Contrecœur.

« Culture C anime le moulin Chaput les samedis de la saison touristique depuis quelques années déjà. Cependant, les visites se faisaient surtout auprès des touristes de passage. Nous voulions créer des événements sur le site du moulin pour attirer la population de Contrecœur et l’idée est venue de faire bâtir un four à pain communautaire. Le but étant d’inviter les gens à venir pique-niquer au moulin Chaput lorsque le four est en fonction et d’en profiter pour faire chauffer pain, pizza et autre. En même temps, cela nous donnait l’occasion de faire un legs à la ville de Contrecœur pour son 350e anniversaire.   L’appel de projet fait par le Comité 350e a été pour nous l’occasion parfaite pour faire une demande de financement et d’utilisation du site municipal. Nous avons l’impression que grâce à ce four à pain, l’histoire du moulin continuera de s’écrire » affirme Guillaume Ducharme Désilets, président du CA de Culture C.

La mairesse de Contrecœur, Maud Allaire se réjouit de ce legs du 350e, qui contribuera à l’animation citoyenne et collective de Contrecœur. Elle souhaite que la population utilise ce four à pain autant que possible! « J’ai le plaisir de célébrer avec les Contrecœuroises et les Contrecœurois une année exceptionnelle qui témoigne des vestiges de notre passé. Le moulin et le four à pain représentent un signe de labeur, de persévérance et de prospérité; des valeurs qui perdurent depuis 350 ans dans l’évolution de notre ville », a ajouté Mme Allaire.

« Le moulin Chaput a longtemps été un centre social et économique de Contrecœur, en plus de faire maintenant partie du riche patrimoine de la région, souligne l’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme. « L’ajout du four à pain dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de la ville saura sans aucun doute favoriser la vitalité du site et y créer un bel esprit de communauté. »

Quelques essais ont été réalisés au courant des dernières semaines. Le temps est maintenant venu de s’approprier collectivement cette nouvelle installation. Un appel à la population sera diffusé au cours des prochains jours. Surveillez la page Facebook Contrecœur 350 ans de fierté ou communiquez avec le comité à info@350contrecoeur.ca !

Au sujet du 350e anniversaire de Contrecœur  

Les fêtes du 350e anniversaire sont rendues possibles grâce à un comité de bénévoles, une série d’organismes locaux dynamiques et à la contribution de la Ville de Contrecœur, ArcelorMittal et Grantech partenaires principaux, Patrimoine canadien, Caisse Desjardins de Contrecœur-Verchères, le journal La Relève, le Syndicat des Métallos/Fonds de solidarité du Québec FTQ ainsi que plusieurs autres partenaires. La programmation des activités est disponible sur le site Internet de la Corporation à l’adresse suivante. Il est aussi possible de s’abonner au fil d’information sur Facebook.

Au sujet de Culture C

Culture C est un organisme à but non lucratif dont la mission est de réaliser, animer et développer une offre culturelle axée sur la démocratisation, la participation universelle et la médiation culturelle. La grande majorité de ses activités s’articule autour de la Maison Lenoblet-du-Plessis, siège social de l’organisme et principal lieu de diffusion. Riche d’une expérience de plus de trente ans dans la réalisation d’expositions, l’interprétation du patrimoine et l’organisation d’activités diverses, Culture C propose une programmation culturelle à l’année en plus d’assurer la gestion d’une boutique offrant les créations de près d’une trentaine d’artistes et d’artisans de la région.

Au sujet de Patrimoine Canadien

Le volet Commémorations communautaires du programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine offre une aide financière aux groupes locaux pour des événements locaux non récurrents, avec ou sans un projet mineur d’immobilisations. Les événements et les projets d’immobilisations admissibles sont ceux qui commémorent un centenaire ou un anniversaire subséquent (par tranches de 25 ans), un événement ou une personnalité historique d’importance locale.

Au sujet de la Ville de Contrecœur

Il y a 350 ans, Antoine Pécaudy, Sieur de Contrecœur et capitaine du régiment de Carignan-Salières, fonde un établissement sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent à environ 52 km en aval de Montréal. Aujourd’hui, la ville de Contrecœur est une communauté moderne, dont l’économie est largement dominée par le secteur industriel et portuaire. La bonne santé économique et la configuration exceptionnelle de son territoire, qui compte plus de 20 km sur le majestueux fleuve Saint-Laurent, contribuent largement à donner aux quelque 8 000 citoyens de Contrecœur une qualité de vie que l’on ne retrouve à peu près nulle part ailleurs.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route: le gouvernement du Québec félicite M. Denis Beauregard et M. Gilles Massie, lauréats de la région de la Montérégie

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Christian Dubé, unissent leurs voix…

lire plus
Share This