Sélectionner une page
Le Contre-courant


Cédric G.-Ducharme, candidat du Parti québécois dans Borduas, nous montre ses prouesses en karaté en s’élançant du quai municipal lors du Grand Splash hilairemontais.

Cédric G.-Ducharme, candidat du Parti québécois dans Borduas
Redonner le Richelieu aux citoyens

Le dimanche 5 août 2018, Cédric G.-Ducharme, candidat du Parti québécois dans Borduas, a participé au Grand Splash hilairemontais afin de soutenir cette initiative qui vise à sensibiliser la population à l’enjeu de la qualité de l’eau du Richelieu et à promouvoir la mise en place d’infrastructures permettant la baignade dans la rivière.

M. G.-Ducharme en a profité pour exposer sa vision d’un Richelieu propre et accessible à tous les citoyens pour la baignade et les divers sports nautiques. « Redonner le Richelieu à tous les citoyens, voilà mon objectif. Cette rivière majestueuse a été au centre de l’histoire de notre nation et elle est un des éléments constitutifs de l’identité de notre belle région. Il fut un temps où le Richelieu était reconnu pour ses eaux limpides et où les gens de la grande ville venaient y passer l’été pour se baigner et y pêcher. Il est grand temps de renouer avec notre rivière et de lui redonner la place qu’elle mérite, pour le grand plaisir de tous. » Pour atteindre cet objectif,M. G.-Ducharme s’engage, s’il est élu, à mettre de l’avant les solutions suivantes :

  • Obtenir le statut patrimonial pour la rivière Richelieu afin de reconnaître son caractère exceptionnel et d’en assurer la protection et la mise en valeur.
  • Améliorer nettement la qualité de l’eau du Richelieu. Pour y arriver :
    a) Soutien financier accru aux villes afin qu’elles améliorent leurs infrastructures d’égouts et de traitement des eauxusées;
    b) Aménagement de bassins de rétention qui ralentiront le ruissellement des eaux et réduiront grandement le nombre d’épisodes de déversement d’eaux usées dans la rivière;
    c) Mesures de soutien aux agriculteurs afin qu’ils établissent des bandes riveraines efficaces.
    Ces trois mesures sont des investissements rentables qui réduiront, à terme, le fardeau fiscal des municipalités pour le traitement de l’eau, en plus d’améliorer la qualité de vie des citoyens.
  • Assurer une surveillance policière accrue et réduire la vitesse de navigation sur le Richelieu afin de limiter l’érosion des berges et permettre la pratique des différents sports nautiques en toute sécurité.
  • Travailler avec les partenaires locaux afin d’aménager des plages lorsque la qualité de l’eau atteindra un niveau excellent de façon stable et régulière.

Cédric G.-Ducharme, avocat spécialisé en droit de l’environnement, a mené plusieurs luttes majeures au niveau national avec le Centre québécois du droit de l’environnement. Il a notamment combattu devant les tribunaux le projet Énergie Est et le projet de port méthanier à Cacouna, et a lutté contre l’exploitation des gaz de schiste.

Lors des élections générales du 1er octobre prochain, il se présente sous la bannière du Parti québécois dans la circonscription de Borduas.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Pont STL 2028: le 22 août 2018, la MRC Pierre-De Saurel doit poser un geste concret

Le Regroupement de citoyens et de citoyennes pour la construction d’un pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie à l’horizon 2028 (Pont STL 2028) tient à informer la population qu’il a déposé le 17 juillet 2018, auprès de la MRC Pierre-De Saurel, une demande pour faire effectuer un forage géotechnique préliminaire en bordure du fleuve Saint Laurent, là où pourrait être situé le futur pont entre Sorel-Tracy et Lanoraie.

lire plus
Share This