Sélectionner une page

Le Contre-courant

40 ans de la Réserve de la Biosphère du Mont-Saint-Hilaire
Simon Jolin-Barrette rappelle ses actions en lien avec la protection de la montagne

Il y a 40 ans, l’UNESCO désignait le mont Saint-Hilaire comme première Réserve de la biosphère au Canada. Simon Jolin-Barrette s’est rendu samedi aux célébrations qui soulignaient cet événement.

Si le député de Borduas s’est rendu aux célébrations entourant la désignation du mont Saint-Hilaire comme Réserve de la biosphère, c’est entre autres parce qu’il est lui-même attaché à la montagne, mais aussi pour rappeler le travail accompli durant son mandat pour renforcer la protection de cet environnement d’exception.

Dans le cadre des solutions qu’il a mises de l’avant, le député de Borduas a échangé maintes fois avec la ministre de la Culture, Marie Montpetit, afin de vérifier s’il serait possible d’octroyer un statut patrimonial à la montagne. Avant la fin de la dernière session parlementaire, il a d’ailleurs demandé à madame Montpetit de mandater son ministère pour que les études à ce sujet soient entamées. Il a d’ailleurs rencontré des équipes du Ministère à ce sujet.

Monsieur Jolin-Barrette travaille aussi en collaboration avec d’autres partenaires, dont le Centre de la nature, la Réserve naturelle Gault et la municipalité de Mont-Saint-Hilaire. « Les gens de la région sont attachés au mont Saint-Hilaire. Je le suis aussi. Les citoyens de la Vallée doivent pouvoir profiter de ce joyau, mais cet environnement naturel doit aussi être respecté et sa valeur écologique, préservée. J’ai très confiance. »

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This