Sélectionner une page

Le Contre-courant

Première historique québécoise
Québec lance le premier projet pilote de véhicule autonome sur voie publique

Dans la foulée de la Politique de mobilité durable et de la modernisation du Code de la sécurité routière, le gouvernement du Québec autorise la mise en œuvre d’un projet pilote qui permettra d’évaluer les paramètres entourant la circulation d’autobus et de minibus autonomes sur le chemin public. La première expérience du genre se déroulera sur le territoire de la ville de Candiac, en collaboration avec les entreprises Keolis Canada, qui agira à titre d’exploitant, et NAVYA, qui mettra à l’essai sa navette autonome entièrement électrique sur une voie publique. Il s’agira d’une première expérience de longue durée du genre en sol canadien. Le gouvernement soutient aussi la démonstration de l’opération par Keolis Canada d’une navette autonome électrique en octroyant une aide financière de 350 000 $.

Propulsion Québec (Grappe industrielle des véhicules électriques et intelligents du Québec) et le Technopôle IVÉO sont également associés au projet.

C’est le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. André Fortin, qui a confirmé en conférence de presse la mise en œuvre de ce projet d’expérimentation en présence du député de La Prairie, M. Richard Merlini, du maire de Candiac, M. Normand Dyotte, et de la vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation de Keolis Canada, Mme Marie Hélène Cloutier. Cette initiative est le premier de plusieurs projets pilotes sur les véhicules autonomes que le Ministère entend déployer d’ici 2021 dans le cadre de la Politique de mobilité durable.

La navette autonome NAVYA circulera sur un parcours de deux kilomètres entre le stationnement incitatif de exo/terminus d’autobus et l’intersection des boulevards Marie-Victorin et Montcalm Nord en effectuant plusieurs arrêts sur son passage, notamment à l’hôtel de ville, à des immeubles résidentiels et à des entreprises locales. La navette autonome NAVYA, exploitée par Keolis Canada, qui cohabitera avec la circulation habituelle, vient ainsi compléter l’offre de transport collectif actuelle, et permettra aux citoyens et aux travailleurs de Candiac d’atteindre plus facilement leur destination finale.

Citations :

« Par la Politique de mobilité durable, nous avons clairement affiché nos couleurs en mentionnant notre volonté d’être à l’avant-scène dans le développement de ce créneau de nouvelle technologie. Notre appui à Keolis Canada, à NAVYA et à la Ville de Candiac nous fait maintenant passer de la parole aux actes et ouvre la porte à un monde de possibilités pour faire, en tant que société, des gains en matière de sécurité routière et de diminution de la congestion et des émissions de gaz à effet de serre. »

André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

« Keolis Canada possède une solide expertise en développement de solutions de mobilité adaptées aux différentes collectivités et encourageant une évolution des habitudes de déplacement des passagers. Complément à une offre de service déjà en place dans la ville de Candiac, la navette autonome électrique s’inscrit parfaitement dans un contexte d’intermodalité. Nous sommes très enthousiastes à l’idée de mettre officiellement ce projet en opération. Nous mettons beaucoup d’énergie au sein du développement et du déploiement des nouvelles mobilités électriques et partagées, puisque nous considérons qu’elles représentent l’avenir du transport collectif et notre vision du transport de demain. »

Marie Hélène Cloutier, vice-présidente expérience passager, marketing et commercialisation chez Keolis Canada, et Patrick Gilloux, président et chef des opérations chez Keolis Canada
Faits saillants :

À propos du projet pilote

  • Le projet pilote relatif aux autobus et aux minibus autonomes est d’une durée de cinq ans et peut être prolongé de deux ans. Le ministre peut, en tout temps, le modifier ou y mettre fin.
  • Les informations recueillies dans le cadre du projet d’expérimentation de Candiac permettront d’évaluer la circulation de ce type de véhicules sur le réseau routier et leur cohabitation avec les différents usagers de la route dans le but d’élaborer des règles adaptées à ces véhicules.
  • Les travaux relatifs au développement et à l’encadrement sécuritaire des véhicules autonomes qui ont mené à ce projet pilote sont sous la responsabilité d’un comité copiloté par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports et la Société de l’assurance automobile du Québec.
  • Le but ultime des travaux de ce comité est d’encadrer adéquatement l’arrivée des véhicules autonomes au Québec afin de permettre, à moyen terme, leur circulation sécuritaire sur le chemin public.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This