Sélectionner une page
Le Contre-courant

(Source photo)

Transports Canada accélère le retrait des wagons-citernes dangereux

Le 20 septembre dernier, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a annoncé le devancement de l’échéancier de retrait des wagons-citernes les moins résistants aux impacts qui servent au transport du pétrole brut et des autres marchandises dangereuses.

De nouveaux échéanciers

Ces nouveaux échéanciers prévoient le retrait progressif des wagons-citernes CPC 1232 sans chemise (sans couche de protection thermique), qui transportent du pétrole brut dès le 1er novembre 2018 plutôt que le 1er avril 2020, soit 17 mois plus tôt que prévu.

Les fameux wagons DOT 111

Pour le retrait progressif des wagons-citernes DOT 111 sans chemise qui transportent des condensats (liquides inflammables très volatils), on parle de près de 6 ans plus tôt que prévu, soit dès le 1er janvier 2019 plutôt que le 30 avril 2025.

Pour la sécurité du public

C’est donc 21 367 wagons-citernes CPC 1232 sans chemise qui seront ainsi progressivement retirés d’ici le 1er novembre 2018. Le 1er novembre 2016, tous les wagons-citernes DOT 111 ont été complètement retirés du service de transport du pétrole brut. Ces mesures, combinées aux autres mesures de sécurité ferroviaire prises par le gouvernement fédéral, visent à améliorer encore davantage la sécurité du public en continuant de mettre hors service aussi rapidement que possible les wagons-citernes les moins résistants aux impacts.

Un groupe de travail

Le ministre a en outre annoncé qu’il appuie la création d’un groupe de travail dirigé par l’industrie sur les wagons-citernes destinés au transport du pétrole brut et des condensats, qui présentera des recommandations à Transports Canada au sujet de l’accélération des échéanciers de retrait progressif des wagons-citernes CPC 1232 avec chemise.

Pour nos municipalités

Aux yeux de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), dont plusieurs de nos municipalités sont membres, cette annonce du ministre constitue une bonne nouvelle et un pas additionnel pour resserrer la sécurité entourant le transport de matières dangereuses par rail. Au cours des dernières années, l’UMQ avait en effet déploré que le retrait de ces wagons des rails était trop long et mettait en péril la sécurité de la population.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Prix de reconnaissance des bénévoles en matière de véhicules hors route: le gouvernement du Québec félicite M. Denis Beauregard et M. Gilles Massie, lauréats de la région de la Montérégie

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, et le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Christian Dubé, unissent leurs voix…

lire plus
Share This