Sélectionner une page

Le Contre-courant

Crédit photo : Collection Assemblée nationale du Québec, photographe : Claude Mathieu

Richelieu
Nomination de Jean-Bernard Émond comme adjoint parlementaire

C’est aujourd’hui que le premier ministre du Québec, Monsieur François Legault, annonçait la nomination des adjoints parlementaires. Jean-Bernard Émond, député de Richelieu, figure parmi eux et agira à titre d’adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour le volet formation professionnelle.

M. Émond est très heureux de cette nomination, lui qui avait exprimé le souhait de s’impliquer dans le dossier de la formation professionnelle afin d’épauler son collègue ministre, Jean-François Roberge qui « est un homme qui a vraiment à cœur l’éducation », souligne-t-il.

En effet, M. Émond aura la tâche d’assister et de soutenir le ministre Roberge dans ses fonctions. « Pour moi, la formation professionnelle est un domaine qui me touche beaucoup. J’y ai œuvré pendant cinq (5) ans en plus d’avoir, à l’époque, collaboré avec le ministère de l’Éducation pour la refonte du programme que j’enseignais », précise le député.

La relève

M. Émond souligne également qu’il est bienheureux de travailler à préparer la relève de demain. « Je suis d’autant plus content, car les jeunes sont des diamants à polir et à accompagner dans leur cheminement afin qu’ils puissent se développer à leur plein potentiel »ajoute-t-il.

Moteur de développement et valorisation

Selon M. Émond, il est très important « de valoriser davantage la formation professionnelle surtout dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre dans notre région et ailleurs au Québec ». En effet, il se réfère également à des employeurs rencontrés dernièrement qui sont grandement touchés par cette pénurie. « C’est donc, je crois, une très bonne nouvelle pour notre région où nous avons des entreprises de choix prêtes à embaucher de nouveaux talents».

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

La traverse de Sorel-Tracy, un axe maritime de plus en plus structurant

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, les maires de Sorel-Tracy et de Saint-Ignace-de-Loyola, Serge Péloquin et Jean-Luc Barthe, ainsi que le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut, ont procédé hier à l’inauguration officielle de la gare de Sorel-Tracy…

lire plus
Share This