Sélectionner une page
Le Contre-courant

Bilan parlementaire de l’année 2018
« Le Bloc Québécois au front pour le Québec plus que jamais ! » — Xavier Barsalou-Duval

« L’année 2018 a été marquée par un Bloc Québécois fier des combats menés avec un caucus réunifié », a déclaré Xavier Barsalou-Duval.

Le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères constate dans son bilan de l’année 2018 que les libéraux fédéraux se plaisent à ignorer les Québécois. Le Bloc Québécois a mené la charge contre le gouvernement Trudeau en abandonnant les producteurs sous gestion de l’offre dans le libre-échange, en plus d’avoir refusé à les compenser pleinement pour leurs pertes. « Nous avons réussi un bon coup en obtenant une motion unanime de la Chambre pour exiger des indemnisations intégrales pour les pertes de nos producteurs dans les accords avec l’Amérique du Nord, l’Asie et l’Europe », a soulevé le député.

En matière d’environnement, le Bloc a exposé les contradictions des libéraux lorsqu’ils parlent de lutter contre les changements climatiques tout en achetant le pipeline Trans Mountain et en proposant d’acheter des milliers de wagons-citernes pour l’Alberta. Ces décisions prises avec l’argent des Québécois sont à la fois désastreuses pour le climat et pour les finances publiques.
 .

Le Bloc a aussi dénoncé l’absence d’investissement structurant pour assurer la survie à long terme du Chantier Davie. Les pressions du Bloc ont contribué à faire bouger le gouvernement du Canada dans le dossier de la Davie puisqu’il a offert un premier contrat au chantier naval de Lévis. Il reste beaucoup de travail à faire pour redresser les iniquités créées par le fédéralisme canadien en la matière, mais au moins le Bloc a fait un gain qui a permis de maintenir le chantier Davie à flot.

Les actions des libéraux en matière d’immigration et de migration ont fait bondir Xavier Barsalou-Duval. « Ils n’ont toujours pas dédommagé le Québec pour les coûts liés aux demandeurs d’asile et remettent en question les choix du Québec en immigration. Ce dossier a été un combat important du Bloc en 2018 et continuera de l’être tant que nous n’obtiendrons pas une pleine compensation du fédéral pour les tweets de Justin Trudeau », a-t-il déploré.

Au terme de l’année, monsieur Barsalou-Duval a constaté que lorsqu’il s’agit d’enjeux touchant le Québec, le Bloc est seul sur la glace au Parlement fédéral. «  Nous sommes les seuls à porter toutes les résolutions de l’Assemblée nationale et c’est un Bloc Québécois uni qui se présentera à l’élection de 2019. Encore là, nous serons les seuls à défendre le Québec d’abord et sans compromis ainsi qu’à promouvoir l’indépendance du Québec », explique le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval.

Du côté de la circonscription, Xavier Barsalou-Duval se dit satisfait de la tâche accomplie avec les élus des différents paliers gouvernementaux et les habitants de la région. « Que ce soit dans la préservation des berges du Saint-Laurent, la réglementation de la rivière Richelieu ou l’étude annoncée sur l’avenir de la voie ferrée traversant plusieurs villes de la circonscription, mon équipe et moi-même travaillons d’arrache-pied pour améliorer la vie des gens d’ici. La collaboration avec les élus et membres de la communauté est excellente. Je crois énormément à l’importance d’être connecté avec la communauté et de travailler sans compromis pour celle-ci. Nous poursuivrons dans la même voie en 2019 et je compte bien amorcer un autre quatre ans avec un mandat renouvelé de la part des électeurs », conclut Xavier Barsalou-Duval.

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This