Sélectionner une page
Le Contre-courant

Snowscoot World Master en France
Alexandre Longpré de Saint-Antoine-sur-Richelieu remporte la 1re position junior


Denis-Charles Drapeau
dcdrapeau@lecontrecourant.com

Un étudiant de la première année du secondaire de l’école Polybel, Alexandre Longpré résident à Saint-Antoine-sur-Richelieu, s’est démarqué lors d’une compétition internationale de vélo-neige qui se déroulait à la station d’Isola 2000, au sommet des Alpes du Sud, située à 1h30 de la Côte d’Azur.

Qu’est-ce que le vélo-neige?

Le vélo-neige, ou communément appelé le snowscoot, est le résultat d’un croisement entre un vélo de type BMX et d’une planche à neige. L’engin possède deux planches, une fixée au cadre arrière et une autre fixée à l’avant de la fourche. Même si elle demeure peu connue en tant que discipline, il existe tout de même quelques compétitions au Québec. «Il y en a trois par année, deux qui demande un bon niveau de maîtrise du sport et une qui réunit autant les élites que les débutants. L’autre est un événement plutôt familial et amical», nous dit la mère d’Alexandre, Martine Lacasse.

Une passion familiale

Alexandre a débuté le snowscoot dès l’âge de quatre ans. «C’est sa tante, Isabelle Plante, qui l’a initié. Cette dernière s’avère être une championne internationale dans la plupart des catégories de ce sport!» précise sa mère. Il n’est donc pas étonnant que ce dernier ait très vite maîtrisé la technique et que le snowscoot n’ait désormais plus de secret pour lui aujourd’hui. Aussi, affectionne-t-il particulièrement les sous-bois bien enneigés.
 .

Snowscoot World Master 2019

Il s’agit d’un événement international qui a eu lieu à la fin de janvier dernier dans les Alpes du sud de la France et qui réunit plusieurs pays, dont la Suède, la Suisse, l’Italie, le Canada, etc. Une catégorie junior a fait en sorte qu’il ait pu y participer. «Cela lui a permis de rencontrer d’autres jeunes qui sont passionnés comme lui. Le fait d’aller compétitionner dans un autre pays est une belle expérience de voyage du même coup», raconte Mme Lacasse.

Une 1re position

En guise de trophée, une casquette lui a été remise où il est inscrit: 1re place junior. «Je suis très fier de moi et je me suis amusé. Je me suis fait des amis qui partage la même passion que moi. Je leur ai dit que j’allais revenir le temps de me ramasser des sous», nous dit le jeune champion.

La prochaine étape

Alexandre compte participer au Défi La Réserve dans Lanaudière en mars prochain. Bien sûr, il a comme projet de retourner faire une compétition en France d’ici deux ou trois ans. «C’est une discipline qui commence à prendre du terrain dans les stations de ski, peut-être aurons-nous la chance de voir cette discipline aux Jeux olympiques», souhaite la mère d’Alexandre. «C’est un sport très sécuritaire et à la fois très stylé. En tant que parents, nous sommes très fiers et l’expérience de la France nous a démontré l’étendue de son talent, ainsi que sa volonté d’exercer et de persévérer dans cette discipline».

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

La FABE dévoile la composition de l’équipe des Anciens Canadiens

La Fondation des amis de la bonne entente de Sorel-Tracy (FABE), responsable de l’organisation de la venue à Sorel-Tracy le 2 mars 2019 de la Tournée des Anciens Canadiens, sous la présidence d’honneur de madame Annie Barabé et de messieurs Éric Messier et Richard Sévigny, est heureuse d’annoncer ci-après, la composition de l’équipe qui affrontera les Aciers Richelieu.

lire plus

L’agglomération de Longueuil et la SÉMECS concluent une entente pour le traitement des matières organiques

C’est un accord sous le signe de la collaboration qui a été officialisé aujourd’hui alors que la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, en présence de maires ou de représentants des villes liées, soit Boucherville, Brossard, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert, de même que le maire de Varennes et président de la Société d’Économie Mixte de l’Est de la Couronne Sud (SÉMECS), Martin Damphousse…

lire plus
Share This