Sélectionner une page
Le Contre-courant

Candidature d’Yves-François-Blanchet dans Beloeil-Chambly
Le Bloc Québécois à la conquête de la Montérégie !

Le député du Bloc Québécois de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval se réjouit de l’annonce de la candidature d’Yves-François Blanchet dans la circonscription de Beloeil-Chambly. Selon le député, ce geste constitue une démonstration forte de l’importance que le Bloc et son chef accordent à la région montérégienne.

Les circonstances météo de cette annonce n’étaient pas sans rappeler celles qui prévalaient le jour même de l’investiture de M. Barsalou-Duval en janvier dernier.

« Pas même la neige ni le verglas n’empêcheraient les Québécois de reprendre un bastion qui leur appartient. Nous sommes un peuple de battants et mes sympathisants me l’ont prouvé le 20 janvier dernier, lors de mon investiture : nous avons fait salle comble malgré la nature qui se déchaînait à l’extérieur », se remémore le député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères.

Quant à Yves-François Blanchet, il vise à gagner toutes les circonscriptions de la région. « La Montérégie, c’est le meilleur terrain. Il y a une qualité de vie et les familles s’y installent pour être bien. C’est pertinent, la visibilité qu’un chef de parti peut avoir. Ça aura un impact pour l’ensemble de la Montérégie », déclare le chef du Bloc Québécois.

Par ailleurs, il professe haut et fort la pertinence du Bloc Québécois pour défendre les intérêts des Québécois. « C’est important que des gens au Parlement se lèvent pour l’intérêt du Québec. Les députés du Bloc, eux, ne se laissent pas influencer par des pressions », martèle-t-il.

« De concert avec l’arrivée du chef, le Bloc Québécois part à la reconquête de la Montérégie. J’ai l’intime conviction que les Québécoises et les Québécois veulent le retour du Bloc pour les représenter. Ils savent pertinemment bien qu’ils ont tout à gagner à contrôler leurs leviers politiques afin de s’émanciper en tant que peuple. Force est de constater que le Canada n’a absolument pas les mêmes priorités que le Québec. J’en veux pour preuve, les positions des partis fédéraux qui s’opposent tous au concept d’État laïque, et qui sont en faveur des pipelines en général, et plus particulièrement du projet TransMountain. Avec l’indépendance, le Québec aurait toute la liberté d’agir pour le peuple, et pour le peuple seulement », affirme Xavier Barsalou-Duval.

Monsieur Blanchet a été élu député péquiste dans la circonscription de Drummond en 2008, et dans Johnson en 2012. Il a également été vice-président de la Commission de la culture et de l’éducation, et, sous le gouvernement de Pauline Marois, whip en chef et ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs.
 .

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This