Sélectionner une page

xavier4Résident de Boucherville, Xavier Barsalou Duval vient d’étre nommé le 22 mars dernier candidat pour le Bloc Québécois dans Pierre-Boucher-Verchères-Les-Patriotes. Il est le premier candidat investi, tous partis confondus. Il faut dire que dans son cas, on ne parle pas d’une décision improvisée. Malgré son jeune âge, 26 ans, il possède une feuille de route qui mérite vraiment l’attention.

Les débuts

Détenteur d’une maîtrise en administration des affaires et d’un baccalauréat en sciences comptables, il avait commencé une carrière de vérificateur. Mais,  par la suite, il s’est tourné vers l’enseignement de la comptabilité au niveau collégial, jugeant cette profession plus compatible avec sa passion pour la politique.

Son premier contact avec la politique s’est produit en 2008. Il a commencé à s’impliquer lors de l’investiture du Bloc de la circonscription de Longueil-Pierre-Boucher. Jean Dorion avait à l’époque remporté l’investiture par une seule voie puis avait été élu député de la circonscription.

Xavier Barsalou Duval avait par la suite poursuivi son implication au Bloc, devenant président de l’association bloquiste de la circonscription, président des jeunes pour la Montérégie puis président de l’Aile Jeunesse du Bloc, fonction qu’il a occupé pendant 3 ans. Suite à l’élection difficile de 2011, il a sillonné le Québec afin de solidifier l’Aile Jeunesse du Bloc.

Lors de la dernière course à la chefferie de son parti, il avait, comme beaucoup de jeunes bloquistes, donné son appui à Mario Beaulieu. Malgré les turbulences -normales-  reliées au changement de chef, il est resté au poste et a aidé son parti à reprendre son rythme de croisière. Il est à noter qu’Option Nationale, autre pépinière de jeunes souverainistes, avait aussi appuyé la candidature de Mario Beaulieu.

Une bonne connaissance des dossiers

On constate rapidement, à échanger avec lui, qu’il a une connaissance approfondie des positions du Bloc sur les différents sujets du jour. Il vulgarise très bien, par exemple, la position du Bloc pour ce qui est du projet de loi C-51: «le Bloc Québécois avait une ouverture à voir ce qui pourrait être fait pour mieux surveiller le terrorisme (…) mais on voulait une loi mieux balisée» mentionne-t-il. Le Bloc avait proposé une série d’amendements afin de bonifier le projet de loi, proposition rejetée par les conservateurs. Pour ce qui est de l’intervention en Syrie, le Bloc préconise plutôt une approche consensuelle chapeautée par l’ONU à l’intervention directe actuelle.

Les dossiers locaux sont aussi sous sa loupe. Deux dossiers sont prioritaires pour Xavier Barsalou Duval. Le premier est l’oléoduc qui traverse le comté pour transporter du pétrole et dont on compte inverser le flux. Il est préoccupé par la vétusté d’une partie des installations, qui datent de plus de 60 ans.  Le second est le port de Contrecoeur qu’il voit comme un apport économique essentiel pour le comté : «Les gens de Contrecoeur veulent le port et les emplois qui viennent avec» commente-t-il.

Quand on lui demande ce qu’il dirait aux gens ayant le goût de voter NPD dans le comté, il rétorque: «je leur demanderais s’ils sont satisfaits du travail du NPD ces dernières années (…). Il n’y a rien que le NPD essaie d’apporter que le Bloc ne peut  apporter». Selon lui, le fait d’avoir un député bloquiste pourrait même faire bénéficier le comté d’une synergie particulièrement intéressante, compte-tenu de la convergence qu’il existe entre le Bloc et le Parti Québécois, au niveau des dossiers et des enjeux du comté. Stéphane Bergeron en appelait justement à un retour en force du Bloc dans un texte publié tout récemment.

Un peu de tout

Un Jacob Barsalou est mentionné dans l’histoire des Patriotes. Il est de la lignée généalogique de Xavier Barsalou Duval.

Son  livre préféré est la biographie de Duplessis : «J’y ai découvert une époque que je ne connaissais pas en la lisant, les luttes des années 30 et 40 qui ressemblent aux luttes d’aujourd’hui sans qu’on le sache nécessairement.»

Ses films québécois préférés: Bon Cop, Bad Cop puis la trilogie Elvis Gratton.

Dans la course à la chefferie au PQ, sa préférence va à la candidature de Martine Ouellet.

Les personnalités politiques qui l’ont le plus marqué sont Gilles Duceppe et Jacques Parizeau.

Lorsque questionné sur de possibles candidatures «vedettes » au Québec pour le Bloc Québécois, nous avons eu droit à un large sourire !

Share This