cote_final
black-blanc

Nouvelle école de Saint-Amable
Stéphane Bergeron déposera prochainement la pétition à l’Assemblée nationale

PetitionSaintAmable20160415-1

C’est le 10 juin prochain que le député de Verchères et whip en chef de l’opposition officielle, monsieur Stéphane Bergeron, déposera la pétition demandant au gouvernement de permettre enfin la construction de la nouvelle école primaire tant attendue dans la municipalité de Saint-Amable.

«Depuis quelques années, la municipalité de Saint-Amable connaît une croissance fulgurante. Cette belle illustration de la vitalité de la communauté amablienne vient cependant avec un incontournable corollaire; l’augmentation importante du nombre d’enfants qu’il faut accueillir dans les écoles du territoire. La procrastination circonstancielle des quatre dernières années a fait en sorte que ces écoles ont largement dépassé leur capacité d’accueil. Si des aménagements ont jusqu’à maintenant été possibles, le point de rupture est sur le point d’être atteint.  Au-delà de la rentrée de 2016, il ne sera virtuellement plus possible d’y entasser de nouveaux élèves. Si une nouvelle école n’est pas construite pour la rentrée de 2017, il faudra se résoudre à envisager des solutions qui n’iraient définitivement pas dans le sens de l’intérêt des enfants», d’affirmer monsieur Bergeron.

«La construction d’une nouvelle école à Saint-Amable est une priorité pour toute la communauté. Le Conseil municipal, tout comme la Commission scolaire des Patriotes et les familles de Saint-Amable, demeurent résolument mobilisées pour l’obtention de cette école plus que nécessaire. Garder les enfants dans leur milieu pendant leur cheminement scolaire favorise évidemment leur réussite», de continuer le député de Verchères.

«Les gens ont été nombreux, jusqu’à présent, à signer la version électronique ou la version papier de cette pétition. Le 10 juin prochain, c’est la communauté de Saint-Amable qui, par l’intermédiaire de cette pétition, indiquera au ministre de l’Éducation que cette demande insistante pour une nouvelle école primaire n’est pas une lubie de fonctionnaires se cherchant des projets à échafauder ou de politiciens en mal de visibilité, mais l’expression d’un besoin pressant. Philippe Couillard s’est autoproclamé le «premier ministre de l’Éducation»; qu’il le prouve en répondant favorablement aux familles de Saint-Amable qui réclament leur nouvelle école!», de conclure Stéphane Bergeron.

[sg_popup id=8]
Share This