Sélectionner une page
cote_final
diableries
black-blanc
imagesfacebook

Alexandrebélisle

Verchères
Un message du Maire, M. Alexandre Bélisle

Bonjour tout le monde,

Comme vous le savez sûrement, depuis quelques jours, le sujet chaud pour plusieurs est le chalet de parc situé au parc Passe-Partout. Je tenterai ici de clarifier la situation du mieux que je peux. Si jamais certains éléments ne sont pas clairs, n’hésitez pas à me contacter au 450-583-3307. Laissez-moi un message et il me fera plaisir de vous rappeler.

Les principaux points que j’aimerais expliquer ici sont les suivants :

  • La vocation du chalet de parc
  • La condition physique du chalet
  • Le projet de reconstruction du chalet

La vocation du chalet du parc Passe-Partout

Il me semble important que nous comprenions tous bien la vocation du chalet de parc en question. Celui-ci n’est pas un bâtiment qui, à lui seul, doit répondre aux nombreux besoins du camp de jour. En effet, l’école (avec sa cafétéria et son gymnase) et le centre communautaire sont parmi les lieux identifiés pour accueillir les enfants en grand nombre.

Ce chalet de parc est un endroit pratique au printemps, pendant la saison estivale et à l’automne pour se réfugier lors d’orages, aller à la toilette et boire un peu d’eau. Il est un des lieux utilisés par le camp de jour. En hiver, c’est un endroit approprié pour enfiler ses patins et se réchauffer un peu quand les joues rouges ou les pieds gelés demandent un peu de chaleur.

Donc, contrairement à ce que certains cherchent à faire croire sur les médias sociaux, le chalet n’a jamais eu la prétention d’être l’endroit par excellence ou l’unique refuge pour les camps de jour. Le camp de jour est basé à l’école et non au chalet. Nous comprenons aussi que les dernières années ont été plus difficiles avec les travaux à l’école qui nous ont privé de l’accès à la cafétéria et par le fait même ont réduit les espaces disponibles. Cette situation est temporaire.

La condition physique du chalet de parc

À chaque année au mois de novembre, en préparation de l’élaboration du budget pour l’année suivante, les différents directeurs de services de la municipalité nous dressent un portrait complet des éléments les concernant.

En ce sens, la directrice des loisirs nous informe alors des projets qu’il serait souhaitable de réaliser. Depuis plusieurs années, le conseil municipal connaît très bien la condition du chalet de parc et nous suivons avec attention l’évolution de celui-ci.

Lors de l’assemblée publique de juin, certains ont cherché à sonner l’alarme sur des conditions soit-disant très inquiétantes, mêmes dangereuses mettant en péril la santé de nos enfants (Infiltration d’eau, moisissures, air vicié et autres éléments très alarmants). Sans tarder, nous avons demandé une inspection du bâtiment dès le lendemain.

Cette inspection nous a permis de constater que les problématiques d’infiltration d’eau étaient au niveau de portes et fenêtres laissées ouvertes lors d’orages, qu’il n’y avait aucune trace de moisissures et que la qualité de l’air n’était pas problématique. Nos animateurs du camp de jour nous ont alors expliqué que le chalet devient inconfortable lorsqu’il y a un haut taux d’humidité, qu’il fait chaud et que de nombreux enfants se retrouvent à l’intérieur. Un climatiseur d’air a été installé sans tarder afin de solutionner cette problématique.

Le projet de reconstruction du chalet 

En 2014, votre conseil municipal a travaillé à l’élaboration d’un projet de reconstruction du chalet de parc afin de le remplacer. Ce nouveau chalet était somme toute assez simple. Un vestibule, une salle polyvalente, deux toilettes pour hommes et un urinoir, deux toilettes pour dames, une toilette supplémentaire accessible en tout temps de l’extérieur, deux abreuvoirs, un dépôt et une salle mécanique.

Le projet ne permettait pas de remplir tous les besoins du camp de jour, car l’école continuerait d’être utilisée au besoin. Par contre, le projet répondait bien à sa vocation décrite plus haut. Nous sommes donc allés en soumission pour réaliser le projet. En tout, 8 entreprises ont soumissionné. Voici les différents soumissionnaires :

  • Axe Construction 498 750$
  • Construction Bugère 508 632$
  • Construction Stam 495 900$
  • Senterre Entrepreneur Général 496 522$
  • Construction Pier-Jal 498 318$
  • Construction RDJ 440 900$
  • Construction Belfor 473 997$
  • Construction Beaulieu-Bergeron 448 789$

Nous avons été surpris par les résultats et nous avons fait le choix de ne pas poursuivre le projet de reconstruction du chalet à cause de l’absence de subventions importantes.

Le projet s’est alors retrouvé dans notre planification triennale d’immobilisation. Nous avons consciemment décidé de continuer à faire vivre le chalet de parc quelques années en y investissant des sommes moins importantes, mais garantissant toujours sa survie,et ce en attendant des conditions plus favorables permettant la reconstruction éventuelle du chalet.

Sur les médias sociaux, certaines personnes laissent croire que le conseil municipal et les employés de la municipalité ne font rien pour les enfants et les jeunes familles. Pourtant, des centaines de milliers de dollars ont été investis dans les dernières années dans les installations municipales répondant spécifiquement aux besoins de nos plus jeunes résidents.

Nous espérons que les investissements majeurs afin de sauvegarder notre piscine municipale, les installations au skate-parc, la réfection du terrain de tennis, nos collaborations financières avec l’école, les investissements pour l’élaboration des glissades l’hiver, la réalisation de la patinoire multifonctionnelle quatre-saisons, les nombreuses activités de loisir, etc… permettent à nos jeunes et moins jeunes de vivre dans un environnement sain et agréable où il fait bon vivre.

Votre conseil municipal veut encore réaliser le projet de reconstruction du chalet de parc. Avant de retourner en soumission, nous sommes depuis peu à réviser l’architecture et les éléments requis dans le nouveau bâtiment. Une fois le design confirmé, nous pourrons tenter d’obtenir l’aide financière nous permettant de réaliser le projet d’ici peu.

Le programme FDSAP que nous avons utilisé pour la patinoire multifonctionnelle n’a pas de fonds présentement, mais devrait en avoir en novembre 2016. Sous toutes réserves, cette subvention serait de l’ordre de 50% du projet. De plus, le programme Fonds des Petites Collectivités pourrait recevoir des demandes de ce type, mais il n’est malheureusement pas possible de déposer un projet en ce moment. Nous espérons avoir des indices sur les pourcentages d’aide financière le plus tôt possible.

Je m’excuse pour la longueur de ma réponse, mais je souhaitais partager avec vous les informations pertinentes.

Espérant que ces quelques paragraphes éclaircissent la situation et au plaisir de se croiser d’ici peu. Encore une fois, n’hésitez pas à me contacter directement au 450-583-3307 et de me laisser un message. Ce sera pour moi un plaisir que d’échanger avec vous sur ce sujet ou sur toutes autres questions vous préoccupant.

Alexandre Bélisle
Maire de Verchères


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

banniere-marie PUB Web (1)

Share This