Sélectionner une page
black-blanc

Contrecoeur
Dépôt du rapport de la mairesse sur la situation financière de la Ville

conseil

Daniel Castonguay

La séance du Conseil du premier novembre a été l’occasion pour la mairesse de Contrecoeur, Suzanne Dansereau, de déposer son rapport sur la situation financière de la municipalité. En voici les points marquants.

L’exercice 2015

L’exercice budgétaire 2015 s’est soldé par un surplus de l’ordre de 2 774 916 $ sur un budget de 12 658 193 $. Ce surplus a été principalement engendré par le vente de terrains dans le parc industriel, soit un montant de 2 000 000 $, ainsi que 351 000 $ dû à la progression du développement résidentiel, et un retour de taxes suivant la construction de l’école Les Coeurs Vaillants. Un surplus de 262 000 $ provenant du CIT a également contribué à cet excédent.

Au chapitre des investissements en 2015, on note les réalisations suivantes: le remplacement des luminaires traditionnels par des luminaires plus économiques au DEL, l’installation de bornes de recharges, la mise en place d’un tableau d’affichage numérique, et la rénovation de la piscine municipale et d’un bâtiment au Parc nautique.

À la fin de l’année 2015, le surplus non-affecté s’élève donc à 4 468 636 $ auquel s’ajoute les réserves totalisant 1 439 408 $. Au chapitre de la dette à long terme consolidée, elle s’élève à 25 396 550 $.

Au 31 décembre 2015, la richesse foncière uniformisée de la ville a dépassé le milliard, une hausse de 12,2%.

L’exercice 2016

L’exercice budgétaire 2016 devrait se solder par un surplus de 690 000 $.

Au chapitre des investissements en 2016, notons la mise à niveau de l’usine de filtration, l’aménagement de stationnements pour les plaisanciers à proximité de l’Hôtel de Ville, et l’acquisition de l’édifice Lafayette (Genfoot) afin de préserver le patrimoine industriel de Contrecoeur.

L’exercice 2017

Les annonces faites dans le cadre de la Stratégie maritime qui concernent Contrecoeur, confirment maintenant la vocation et l’orientation du développement économique  de la ville en lien avec l’industrie de la logistique et l’industrie portuaire. Pour sa part, l’administration portuaire de Montréal poursuit ses démarches qui mèneront à l’aménagement d’un futur terminal de conteneurs.

Le récent développement de la nouvelle identité visuelle souligne cette vocation en reprenant la signature Contrecoeur sur le fleuve.

Le budget 2017 devra aussi assurer la poursuite du développement des services à la population. L’adoption récente par la ville de sa Politique des familles et des aînés, de son plan d’action et d’orientation, seront des priorités pour le conseil à ce chapitre.

Effort fiscal maintenu au niveau actuel

Les revenus de taxes importants découlant de l’augmentation du rôle d’évaluation foncière combinés à l’appropriation d’une partie du surplus libre devraient permettre de maintenir le niveau actuel de l’effort fiscal demandé aux contribuables pour la prochaine année.
.
cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This