Sélectionner une page
black-blanc

Pôle logistique régional de Contrecoeur
Rapport concluant avec l’approche des intervenants locaux

rapport_hec660

C’est dans des termes fort élogieux que la préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville et mairesse de Contrecœur, Mme Suzanne Dansereau, a commenté les principales conclusions du rapport du Centre sur la productivité et la prospérité (CPP) de la Fondation Walter J. Somers de HEC Montréal concernant les conditions de succès d’un pôle logistique multisite dans la région de Montréal.

« Ce rapport identifie clairement ce que nous pensons et souhaitons relativement au développement de pôles logistiques sur le territoire de la grande région de Montréal et plus particulièrement à Contrecœur, a souligné Mme Dansereau. Les recommandations vont exactement dans le sens des interventions des principaux acteurs économiques œuvrant sur notre territoire, soit d’avoir une vision d’ensemble relativement à cet important projet de développement dans le cadre de la Stratégie maritime. »

Pour M. Sylvain Berthiaume, directeur général de la MRC, il va de soi que les recommandations du professeur Jacques Roy sont partagées par tous les intervenants socioéconomiques de la Montérégie Est. « L’importance d’avoir une vision claire, un leadership rassembleur et des mécanismes de collaboration efficaces entre les secteurs public et privé ont toujours été pour nous des éléments essentiels au développement du plein potentiel de l’industrie du transport des marchandises dans notre région et pour le Québec en général. C’est dans cet esprit que nous avons mis en place, il y a plusieurs mois, des chantiers de consultations. La réflexion est bien amorcée notamment sur un modèle de gouvernance du pôle logistique régional de Contrecœur dont le plan de développement devrait être finalisé au printemps 2017. »

.
Comme l’explique M. François Handfield, directeur général de la Ville de Contrecœur : « La recommandation du rapport du CPP, soulignant que la présence de terrains prêts à construire constitue l’un des principaux facteurs de succès d’un pôle logistique, cadre parfaitement avec les démarches entreprises par la Ville depuis quelques années. Nous avons complété nos plans directeurs d’infrastructures dans le secteur du pôle logistique et du projet d’expansion du Port de Montréal. Nous avons présenté notre plan d’action au gouvernement du Québec et nous sommes assurés que celui-ci nous soutiendra dans la mise en place des infrastructures, et ce, dès l’an prochain. Cela nous permettra de recevoir des entreprises de ce secteur d’activité très rapidement » a mentionné M. Handfield. Selon lui, avec les transactions réalisées au cours des derniers mois par d’importants partenaires, dont le Fonds immobilier de solidarité FTQ, Contrecœur peut maintenant devenir un acteur important dans le secteur de la logistique.

Enfin, pour Mme Dansereau, il importe aussi de planifier l’aménagement éventuel de sites supplémentaires dans la région si l’on veut maintenir la compétitivité du Port de Montréal à l’égard des ports américains. « Il est certain qu’avec l’objectif de recevoir à terme plus de 3,5 millions de conteneurs sur le site du Port de Montréal à Contrecœur, notre futur pôle logistique régional ne pourra suffire à la demande et il serait prudent de déjà réfléchir à des sites d’expansion pour ce genre d’activités industrielles » conclut-elle.
.
cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This