black-blanc

Hausse des taxes foncières agricoles
L’indifférence du gouvernement libéral coûtera plus cher à 83% des agriculteurs québécois

bergeron

 
Le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, dénonce une fois de plus l’attitude du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, qui refuse de prêter attention aux appels des producteurs agricoles qui subiront une hausse draconienne des taxes foncières, et ce, à la suite des changements apportés par le gouvernement au Programme de crédit de taxes foncières agricoles.

«Le ministre se rend-il compte qu’il pousse ainsi nombre de producteurs, de même que leur famille, vers une situation plus précaire, sur le plan financier? Force est de constater qu’il s’en lave complètement les mains…», de déclarer monsieur Bergeron.

Il y a quelques jours, le porte-parole du Parti Québécois en matière d’agriculture et d’alimentation, André Villeneuve, s’est tenu aux côtés de producteurs agricoles de plusieurs régions du Québec pour sommer le ministre d’intervenir. Il était alors notamment accompagné du vice-président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Pierre Lemieux, du président de l’UPA-Montérégie, Christian St-Jacques, du vice-président de l’UPA Montérégie, Jérémie Letellier, et d’un représentant de la Fédération québécoise des municipalités, Guy St Pierre.

André Villeneuve a également interpellé le ministre sur ce même sujet à l’occasion de la période de questions à l’Assemblée nationale; celui-ci s’est montré toujours aussi insensible à la situation vécue par les producteurs. «Pendant des mois, le gouvernement a fait comme si de rien n’était. Quand on a finalement pris connaissance des données produites par le ministère, on a découvert que 83% des agriculteurs subiraient une importante hausse de taxes. Comment Pierre Paradis peut-il balayer du revers de la main les inquiétudes de celles et de ceux qui nous nourrissent et qui, comble de l’ingratitude, devront absorber seuls cet important et subit alourdissement de leur fardeau fiscal? Il est impératif que le gouvernement libéral reporte l’application de ces changements, le temps de trouver une solution qui puisse éviter aux agriculteurs un tel choc tarifaire», de conclure Stéphane Bergeron.
.
cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Tout le monde est le bienvenu à la Friperie du CAB

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Contrecœur souhaite rappeler à la population de Contrecœur et des environs que la friperie est ouverte à tous et que tout le monde peut venir se procurer des vêtements et autres accessoires estivaux de qualité et à bas prix.

lire plus
Share This