banniereemploi
xavpub1
The
local_2
Le Contre-courant

girard

Originaire de ville de la Baie au Saguenay, madame Marie-Noëlle Girard habite Saint-Antoine-sur-Richelieu depuis déjà quelques années.

Course de canot à glace de Sorel-Tracy
Une Antonienne à la conquête des glaces

Denis-Charles Drapeau

Une résidente de Saint-Antoine-sur-Richelieu affronte depuis le mois de janvier les glaces du Saint-Laurent avec son équipe de canotiers aux couleurs du 375e anniversaire de Sorel-Tracy. Cela fait près de 15 ans que madame Marie-Noëlle Girard roule sa bosse dans la région au sein de diverses sphères socioéconomiques et cette année, non seulement elle planifie, mais participe à la Coupe des Glaces 2017 du Circuit québécois de canot à glace. Le Contrecourant.com est allé la rencontrer un peu plus tôt en 2016.

Le parcours d’une fonceuse

Originaire de ville de la Baie au Saguenay, Mme Girard habite Saint-Antoine-sur-Richelieu depuis déjà quelques années. Cette dernière est titulaire d’un baccalauréat en travail social avec une spécialisation en développement économique des localités.

«J’ai davantage poussé ma spécialisation en développement et après mes études, je suis partie 10 mois en Afrique. Quand je suis revenu, j’ai postulé pour un poste à la Corporation du développement communautaire de Sorel-Tracy, j’y ai travaillé pendant trois ans, notamment sur le concept d’Agenda 21 et j’ai adoré ça! Ensuite, j’ai travaillé en revitalisation urbaine à Rues principales Contrecoeur durant 8 ans. À ce moment, la Ville était très impliquée avec la Fondation Rues principales, ainsi une partie du poste a été rapatrié au sein de la ville de Contrecoeur, en plus de travailler à Écomonde à temps partiel. J’ai travaillé quelques temps à la Société de développement économique Pierre-De-Saurel (SADC) et désormais je suis à temps plein pour le Regroupement indépendant pour la relance économique de la région Sorel-Tracy (RIRÉRST), notamment pour le volet touristique».

.
bistro chez philippe

Une 3e édition un peu particulière

En 2014, une initiative du RIREST en collaboration avec la ville de Sorel-Tracy a permis à cette dernière d’être reconnue officiellement par le Circuit québécois de canot à glace comme septième ville d’accueil officielle du circuit. En tant que chargée de projet, Mme Girard souhaitait déjà mettre sur pied une équipe régionale.

«On s’était rencontré en 2015, mais personne n’avait pris la balle au bond. Donc, il n’y a pas eu d’équipe locale durant les deux premières éditions(…) Cette année, je me suis dit que ce serait une plus-value pour le 375e anniversaire de Sorel-Tracy que d’avoir une équipe à encourager. On voulait positionner Sorel-Tracy dans le circuit québécois de canot à glace, pas seulement en tant qu’hôte, mais aussi comme une équipe participante. Je l’ai pris un peu sous mon aile, on s’est monté une équipe, on a acheté un canot et nous sommes 9 dans l’équipe!», se réjouit Mme Girard.

Un sport extrême

«Le canot à glace demande un haut niveau de forme physique, autant au niveau du cardio que la force brute(…) Bien entendu, il y a la nourriture et il y a l’entrainement à côté, pas juste dans le canot! Oui, ça demande de la discipline et cela a débuté dès le mois de mai 2016. C’est l’Association de coureurs de canot à glace qui donne la formation. Il faut absolument avoir une certification pour être sur l’eau. D’abord pour être assurable et ensuite pour être en sécurité. Il faut connaître aussi le matériel nécessaire, par exemple les bottes : cela ne s’achète pas tel quel, c’est fabriqué maison! Il y a une formation théorique et technique, les courants, la voie maritime, les navires, les règlements, les mouvements de canot, etc. Il y a aussi un camp pratique, puis en janvier l’association va nous convoquer pour passer notre certification…

crampon

«Il faut connaître aussi le matériel nécessaire, par exemple les bottes : cela ne s’achète pas tel quel, c’est fabriqué maison!» Mme Girard

Une façon d’assumer sa nordicité

Selon Marie-Noëlle Girard, l’idée est de renouer avec une tradition ancestrale, soit celle des traversées hivernales du Fleuve en canot.

«J’invite les gens à venir encourager une équipe de chez nous, de la région(…) Il faut dire que la course en soit est déjà spectaculaire! Voir les canots multicolores sur une glace blanche, les manœuvres de contournement de bouées et avec le décor du Quai no2 aussi, c’est époustouflant! D’ailleurs, la particularité de la course de Sorel-Tracy, c’est que l’on a souvent des bateaux ancrés au large, et contourner ces mastodontes donne un très beau spectacle! Et on les voit de partout, du quai, au parc Regard-sur-le-fleuve, de la Marina Beaudry ou de l’autre côté à Saint-Ignace-de-Loyola. De plus, le Quai no2 a été rénové et réaménagé de A à Z cette année(…) on va avoir un bâtiment chauffé, éclairé…encore plus de place pour accueillir le public, nourriture, boissons chaudes, foyer, animation pour les familles».

canot

COURSE DE CANOT À GLACE DE SOREL-TRACY
Samedi 18 février, de 13 h à 16 h (ouverture du site à midi).
Au Quai No 2 (125, rue du Traversier, à Sorel-Tracy – accès par la rue Phipps).
Accès et stationnement gratuits

(Crédit photo: Birtz Photographe)

Plus d’information sur la course de canot à glace de Sorel-Tracy

banniere660
.
cote_final


.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Bonjour Soleil: Souper et compagnie

Bonjour Soleil: Souper et compagnie

Bonjour Soleil – Regroupement des familles monoparentales et recomposées de La Vallée-du-Richelieu vous invite à un souper et compagnie, le lundi 13 février de 17h30 à 19h au centre communautaire.

lire plus
Opération nationale concertée motoneige: Évite de déraper ! En motoneige, penses-y

Opération nationale concertée motoneige: Évite de déraper ! En motoneige, penses-y

Les services de police du Québec, en collaboration avec Contrôle routier Québec et la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ), intensifieront leurs interventions les 28 et 29 janvier prochains dans le cadre de la première édition d’une opération nationale concertée ciblant les motoneigistes ayant un comportement pouvant compromettre leur sécurité et celle des autres usagers.

lire plus
Share This