Sélectionner une page
Le Contre-courant
.

Chronique dentaire
Pour faire la lumière sur les radiographies dentaires

Pascale Caron
Hygiéniste dentaire
.

Je constate que, dans la population en général, il y a beaucoup de craintes et de questionnements face aux radiographies dentaires.

En effet, plusieurs personnes s’interrogent sur la nécessité de prendre ces clichés lors des examens dentaires préventifs. En absence de douleur, certaines personnes ont même tendance à refuser ces rayons x. D’autres sont inquiets face à cette source de radiation. Avec ma chronique, j’espère démystifier l’utilisation de ces mal-aimées du domaine de la santé.

.

La pertinence des radiographies dentaires

La radiographie dentaire est un outil de diagnostic indispensable. Sans rayon X, l’examen bucco-dentaire n’est tout simplement pas complet. Il y a plusieurs endroits impossibles à observer avec les yeux dans une bouche comme par exemple entre les dents, sous les plombages et sous la gencive. Les radiographies nous permettent de voir ces zones. Elles permettent donc de détecter la présence de caries débutantes entre les dents, d’établir la sévérité d’une maladie de gencive et de constater la présence de kystes, d’abcès ou de tumeurs. Le dentiste est donc en mesure de poser un diagnostic plus précis s’il a des radiographies récentes de votre bouche. Le plan de traitement qu’il vous propose par la suite est alors mieux adapté à votre condition réelle et à vos besoins.

Les radiographies sont également très pertinentes chez l’enfant car elles permettent de prévoir l’éruption des dents d’adulte. Certaines malocclusions peuvent ainsi être évitées ou traitées de façon plus adéquate grâce aux rayons X.

Les radiographies dentaires sont de mise même en absence de douleur

En réalité, il est peu fréquent qu’une carie débutante soit douloureuse. L’inconfort apparaît plutôt lorsque la carie s’approche du nerf de la dent. Bref, lorsque la douleur s’installe, la carie est déjà bien avancée et le pronostic de guérison de la dent est beaucoup moins bon. Les maladies de la gencive sont également très souvent indolores malgré leur progression. Il en est de même avec les kystes et les abcès chroniques qui peuvent miner votre santé sans vous faire sentir aucun inconfort. C’est pour ces raisons qu’il est suggéré de passer les radiographies de façon périodique même en absence de douleur.

Et les radiations dans tout cela?

Nous sommes exposés durant notre vie à deux grandes sources d’irradiation : l’irradiation naturelle et l’irradiation artificielle. Nous recevons globalement quatre fois plus de radiation de notre environnement naturel que de sources artificielles. Les radiographies dentaires ne représentent que 3% de l’ensemble de l’irradiation artificielle reçue par un individu dans sa vie. Il s’agit donc d’une quantité très faible de radiations. Voici à titre exemple quelques équivalences :

Pour conclure, les radiographies représentent une mine d’informations très pertinentes pour aider le dentiste à poser un diagnostic juste et précis de votre bouche. Le plan de traitement qu’il vous propose par la suite est mieux adapté à votre condition. Vous y gagnez une meilleure santé à tous les coups!

Pascale Caron, hygiéniste dentaire

Riche de plusieurs années d’expérience, Pascale Caron fait partie intégrante de la clinique depuis sa création. Compétente et dynamique, son approche a pu aider nombre de patients à prendre en main leur santé et à comprendre les enjeux de leur bouche! Son travail est essentiel à la prise en charge complète de votre santé dentaire.
 
cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This