Sélectionner une page
Le Contre-courant

Stratégie maritime du gouvernement québécois
Le Parti Québécois du comté de Verchères invite la députée de Verchères à défendre activement les demandes des intervenants socioéconomiques du territoire

C’est dans le cadre d’un point de presse que le président du Parti Québécois de Verchères, monsieur Bruno Lavoie, a invité, au nom des membres de l’exécutif, la députée de Verchères à l’Assemblée nationale du Québec à défendre activement les demandes des différents intervenants socioéconomiques de la MRC, dont les villes de Contrecœur et de Varennes, concernant la version 2020-2025 de la Stratégie maritime du gouvernement québécois.

Il y a quelques années déjà, ceux-ci ont fait connaître aux différents gouvernements qui se sont succédé à Québec, leurs besoins en aménagement d’une plateforme multimodale en logistique de transport des marchandises, entre autres, sur le territoire de la MRC de Marguerite-D’Youville.

« C’est d’ailleurs le Parti Québécois qui, à la suite d’une proposition de l’exécutif de Verchères lors d’un congrès tenu en 2013, a été le premier parti au Québec à mettre dans son programme officiel l’aménagement d’un pôle logistique sur le territoire de la MRC de Marguerite-D’Youville et nulle part ailleurs », a rappelé son président.

Ces projets de pôle logistique régional de Contrecœur et de zone industrialo-portuaire de Contrecoeur-Varennes sont vitaux pour la réussite du nouveau terminal de transit de conteneurs de l’administration portuaire de Montréal et devraient être au centre de l’action politique de la députée.

« C’est pourquoi le Parti Québécois de Verchères offre à madame la députée, Suzanne Dansereau, tout son soutien afin d’en arriver à une conclusion heureuse de ces projets, d’autant plus que ceux-ci s’annoncent exemplaires sur le plan environnemental », a souligné M. Lavoie.

Enfin, le Parti Québécois de Verchères se réserve le droit d’intervenir à tout moment durant les différentes étapes de réalisation de ces grands projets structurants pour notre économie afin de s’assurer du respect et des prérogatives de la population et des entreprises de ce comté.

« Il s’agit de milliards d’investissements dans un horizon de 15 à 20 ans. Il est évident que ces investissements doivent d’abord profiter à nos citoyens et à nos entreprises et c’est pourquoi nous ferons un suivi constant de l’évolution de ceux-ci », a conclu M. Lavoie.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This