Sélectionner une page
Le Contre-courant

Les attentes du PQ de Verchères envers le gouvernement du Québec en 2020

C’est dans le cadre d’une mêlée de presse que le président du PQ de Verchères a fait part, au nom du comité exécutif, de ses attentes envers le gouvernement québécois pour l’année qui commence.

« L’année 2020, sur le plan politique, devrait être, outre les questions économiques et sociales, celle de l’avenir du français. Comme nous le savons tous, notre langue nationale recule partout et il importe de faire des gestes significatifs pour lui redonner toute la vigueur nécessaire et en faire la véritable langue commune du Québec, » a souligné M. Bruno Lavoie.

Pour lui, la sauvegarde de cette langue magnifique doit redevenir la préoccupation de celles et ceux qui souhaitent qu’elle perdure ici en Amérique du Nord. À l’heure où le nombre de locuteurs de cette langue est en pleine croissance, il est primordial que les Québécois prennent conscience des belles occasions d’échanges, d’affaires et de culture qui s’annoncent devant eux. En effet, selon plusieurs études, il pourrait y avoir entre 600 et 800 millions de francophones sur terre en 2050-60.

« L’Afrique sera d’ici quelques décennies l’usine du monde comme l’a été l’Asie, la Chine en particulier, au cours des 30 dernières années. Plus de 30 pays africains ont le français comme langue officielle et celle-ci est aussi de plus en plus la langue d’échanges et d’affaires de l’ensemble des citoyens de ce continent, y compris de pays anglophones comme le Ghana, la Gambie et le Nigeria, entre autres. Le Québec a donc une place exceptionnelle à prendre comme représentant de la façon de faire nord-américaine, mais en français, » a-t-il ajouté.

Ainsi, il invite la députée de Verchères à faire connaître auprès du ministre responsable de ce dossier, monsieur Simon Jolin-Barrette, les préoccupations du PQ de ce comté. « On voit partout que notre langue nationale se replie, que même l’État québécois se bilinguise au moment où il est crucial de sensibiliser tous ces gens qui arrivent d’ailleurs pour vivre avec nous, qu’ils sont dans un état francophone. C’est pourquoi, sachant que notre députée est une nationaliste affirmée, elle pourra compter sur notre appui dans toutes ses interventions favorisant le renforcement du fait français ici, bien que la seule vraie solution pour assurer la pérennité du français au Québec soit l’indépendance, » a conclu le président du Parti Québécois de Verchères.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Gala Exception’Elle 2020: appel de candidatures

Le jeudi, 28 mai prochain, L’Orienthèque tiendra fièrement la 6e édition du Gala Exception’Elle 2020. L’événement a pour but de souligner l’apport d’une femme étudiant, travaillant ou résidant dans les MRC de Pierre-De Saurel et de Marguerite-D’Youville, et s’étant illustrée dans une formation ou un métier majoritairement masculin.

lire plus
Share This