Sélectionner une page

Le Contre-courant

Une nouvelle nomination pour Xavier Barsalou-Duval

Le député de Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou-Duval, a été nommé vice-président du Comité permanent des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités.

Après cette nomination, le député bloquiste a rapidement énoncé ses priorités. Il met au cœur de son mandat la sécurité ferroviaire notamment en ce qui a trait aux risques de la centralisation du contrôle ferroviaire et l’érosion des berges du Saint-Laurent causée par le transport maritime.

« Je suis très heureux de cette nomination qui, je l’espère, fera en sorte que les dossiers touchant le Québec et la circonscription de Pierre-Boucher —Les Patriotes — Verchères seront mieux pris en compte par le gouvernement fédéral », indique monsieur Barsalou-Duval.

« Je serai bien placé pour parler des nombreux résidents qui vivent avec les conséquences de l’érosion entraînée par le batillage des navires. La sécurité ferroviaire ne sera pas en reste non plus. Les voies ferrées traversent la circonscription de part en part, dans les noyaux urbains de Boucherville, Varennes, Verchères et Contrecœur. Pour moi, il s’agit d’enjeux très sensibles », ajoute Xavier Barsalou-Duval.

Le député voudra également voir le comité étudier l’organisation et la planification de l’infrastructure ferroviaire dans une perspective d’acceptabilité sociale, de sécurité et de changements climatiques.

« Il y a de nombreuses opportunités à saisir en matière de transport ferroviaire. Nos villes sont de plus en plus denses et congestionnées, notamment à Boucherville où un changement d’usage de la voie ferrée qui traverse le territoire urbain pourrait éventuellement se faire au bénéfice du transport de personnes. Même une entreprise comme le CN pourrait potentiellement en tirer avantage en relocalisant sa voie dans un territoire soumis à moins de restrictions » explique le député de Pierre-Boucher — Les Patriotes — Verchères.

Évidemment, l’élu bloquiste continuera à surveiller le travail du ministre Garneau et de la ministre McKenna afin que le Québec obtienne sa juste part des investissements fédéraux en matière d’infrastructures.

Le mandat du député indépendantiste à titre de vice-président du Comité permanent des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités a débuté le 25 février.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This