Sélectionner une page

Le Contre-courant

Saint-Ours appuie Saint-Roch-de-Richelieu dans le dossier Champag

Le conseil municipal de Saint-Ours a rencontré le maire de la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu, Alain Chapdelaine, concernant le dossier d’implantation d’une usine de substrat pour la production de champignons sur son territoire. Il faut savoir que la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu, bien que séparée par le Richelieu, est notre voisine immédiate. Il est donc indéniable que nous sommes ensemble concernés et solidaires sur plusieurs dossiers municipaux et régionaux.

Rappelons que la Cour d’appel du Québec, le 30 avril dernier, infirmait la décision de première instance, qui donnait raison à la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu en refusant d’octroyer un permis pour l’implantation de l’usine. Le projet vise à terme à importer 600 000 livres de fumier par semaine, et considérant l’avis des experts consultés qui jugent la nature des activités de l’usine projetée comme étant industrielle et donc interdite en zone agricole. Ce jugement incite donc la municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu à porter la décision en appel devant le plus haut tribunal du Canada.

Considérant l’implantation en zone agricole d’une activité génératrice de fortes odeurs pouvant avoir des répercussions importantes pour la qualité de vie des citoyens et des entreprises touristiques de la Ville de Saint-Ours, le Conseil a pris la décision d’appuyer financièrement la cause de sa voisine municipale.

Dans le passé, le conseil municipal de la Ville de Saint-Ours a appuyé financièrement la municipalité du canton de Ristigouche Partie-Sud-Est et la municipalité de Grenville-sur-la- Rouge à la suite d’une demande d’appui et de soutien financier d’un montant de 1 750 $, soit 1 $ per capita.

« Le conseil municipal de la Ville de Saint-Ours est unanime et solidaire en apportant un appui moral et financier fort en offrant sa collaboration dans la cause qui nous concerne tous. Nous souhaitons inciter, par notre appui financier significatif, les autres municipalités du Québec à offrir leur aide dans cette importante bataille juridique qui pourrait faire jurisprudence dans le futur », souligne le maire de Saint-Ours, Sylvain Dupuis.

Encore aujourd’hui, nous sommes heureux d’annoncer à la population que le conseil municipal de la Ville de Saint-Ours a décidé de soutenir la municipalité Saint-Roch-de-Richelieu d’un montant de 5 000 $ dans à leur bataille juridique contre l’entreprise Champag Inc.

Nous invitons les autres conseils municipaux de notre région et d’ailleurs au Québec à répondre favorablement à cet appel de solidarité de Saint-Roch-de-Richelieu.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This