Sélectionner une page
Le Contre-courant

Déglaçage printanier sur le fleuve Saint-Laurent entre Montréal et Québec

La Garde côtière canadienne annonce qu’elle entreprendra ses opérations de déglaçage printanier sur le fleuve St-Laurent, entre Montréal et Québec, le lundi 1er mars prochain en matinée. Ces activités pourraient toutefois débuter plus tôt compte tenu du risque que représente, pour la banquise côtière, la combinaison du redoux et des grandes marées attendues les 26, 27 et 28 février prochains. Le déglaçage se poursuivra par la suite sur plusieurs cours d’eau, rivières et embouchures de rivières, au Québec.

Les opérations annuelles sur le fleuve dont celles dans la portion du Lac-Saint-Pierre ont notamment pour but de briser la banquise côtière en petites sections évitant ainsi que des blocs de glace de forte taille dérivent et obstruent le chenal de navigation. Quant aux opérations dites de rivières, elles ont pour but de dégager de leurs glaces l’entrée des affluents et ainsi prévenir les embâcles et les inondations susceptibles de se produire lors du dégel printanier.

Ce type de déglaçage est effectué par un aéroglisseur de la Garde côtière canadienne, soit le NGCC Mamilossa ou le NGCC Sipu Muin, des véhicules à coussin d’air dont les moteurs font un bruit qui s’apparente à celui d’un avion.

La Garde côtière canadienne rappelle à la population qu’il peut être très dangereux de s’aventurer sur les glaces du fleuve Saint-Laurent. Nous avons connu un début d’hiver particulièrement doux avec des températures prolongées au-dessus des normales de saison ce qui a eu pour effet de retarder la consolidation de la banquise côtière. Le redoux qui s’annonce, jumelé à des vents qui souffleront du sud-est ou du sud-ouest, fragiliseront la banquise et pourrait la faire se décrocher par endroit. Une grande vigilance est donc requise si vous décider d’y pratiquer des activités. Nous recommandons toutefois de ne pas se rendre sur la glace.

Rappelons qu’il est également dangereux, en tout temps, de s’aventurer sur la glace lorsque les brise-glace ou les aéroglisseurs sont dans les environs. Des mouvements de glace peuvent en effet se produire et représenter un réel danger pour toute personne se trouvant dans la zone opérationnelle de ces navires même longtemps après leur passage.

Les personnes qui ont laissé des installations ou du matériel sur la glace sont invitées à les rapporter sur la rive dès que possible.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Poursuite des démolitions de bâtiments au centre-ville de Varennes

Au cours de la semaine du 18 avril, un entrepreneur débutera les travaux de démolition de propriétés qui ont été acquises par la Ville sur la route Marie-Victorin, soit les bâtiments situés au 2157 (ancien restaurant Varennes pizzeria), au 2155 (ancien magasin Meubles Daviau) et au 2089 (ancien commerce Vitrerie Landry).

lire plus
Share This