Sélectionner une page
Le Contre-courant

Steve Bissonnette, professeur au Département Éducation. (Groupe CNW/Université TÉLUQ)

Centre de services scolaires des Patriotes
Plus de soutien au comportement positif

L’Université TÉLUQ et les centres de services scolaires (CSS) de St-Hyacinthe, de la Riveraine, des Hautes-Laurentides et des Patriotes ont signé des conventions de recherche totalisant 160 000 $. Ce montant servira à implanter le système de Soutien au Comportement Positif (SCP) dans les écoles de chacun de ces centres de services scolaires au cours de l’année scolaire 2021-2022, et ce, sous la direction du professeur Steve Bissonnette, du Département Éducation.

Le Soutien au Comportement Positif permet une meilleure gestion des comportements des élèves afin de créer un milieu plus propice à l’enseignement et aux apprentissages.

« Je tiens à féliciter le professeur Bissonnette pour la signature de ces nouvelles conventions de recherche qui mettent de nouveau en évidence toute la richesse de son expertise en intervention en milieu scolaire. Fort de son expérience auprès des élèves en difficulté, tant aux niveaux primaire ou secondaire et en centres jeunesse, M. Bissonnette est un pionnier au Canada dans les recherches sur l’implantation de ce genre de système dans les écoles », a mentionné Lucie Laflamme, directrice générale de l’Université TÉLUQ.

« Depuis 2009, le système SCP a été instauré dans environ un centre de services scolaires sur trois. Les effets positifs de celui-ci sur le comportement des élèves sont au rendez-vous », déclare Steve Bissonnette, Le professeur Bissonnette collabore également à l’introduction du SCP en Alberta, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse ainsi qu’en Belgique.

L’Université TÉLUQ

Créée en 1972 et composante du réseau de l’Université du Québec, l’Université TÉLUQ est le seul établissement d’enseignement universitaire francophone en Amérique du Nord qui se consacre à la formation à distance. Pionnière et leader de ce mode de formation, elle offre plus de 100 programmes et 400 cours aux premier, deuxième et troisième cycles. Par son accessibilité au savoir, l’Université TÉLUQ permet chaque année à quelque 18 000 étudiants de conjuguer les études universitaires avec leurs projets personnels et professionnels.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This