Sélectionner une page

Pandémie de la COVID-19
Accélération de la vaccination et resserrement des mesures pour freiner la transmission

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé aujourd’hui qu’en raison de la dégradation préoccupante de la situation épidémiologique, plusieurs mesures seront mises en œuvre dès le 20 décembre afin de limiter la propagation du virus au cours de la période des fêtes. L’administration de la dose de rappel sera également devancée pour l’ensemble des Québécois de 60 ans et plus.
.

Les plus récentes projections de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) laissent présager une augmentation marquée des hospitalisations au cours des prochaines semaines. Des mesures sont nécessaires afin de freiner la transmission, accélérée par l’émergence du variant Omicron.

Accélération de la vaccination

Dans le contexte actuel, les experts recommandent que l’intervalle à respecter entre la dernière dose et la dose de rappel soit abaissé à trois mois.

La dose de rappel pourra également être offerte plus rapidement aux personnes entre 60 et 69 ans :

  • 20 décembre : 65 ans et plus
  • 27 décembre : 60-64 ans

Pour accélérer l’administration de la dose de rappel aux différentes clientèles, plusieurs efforts sont déployés afin de rehausser la capacité vaccinale. L’objectif est de pouvoir administrer, en janvier prochain, jusqu’à 600 000 doses par semaine.
À ce moment-ci, nous voulons prioriser nos travailleurs de la santé et nos personnes plus vulnérables. Tous les autres groupes d’âge seront vaccinés le plus rapidement possible ensuite.

Resserrement des mesures

Un effort est demandé à l’ensemble de la population afin de limiter les contacts au cours des prochaines semaines. Plusieurs mesures seront en vigueur à compter du 20 décembre.

Rassemblements privés

Les rassemblements privés à l’intérieur seront permis mais devront se limiter à ce qui est autorisé actuellement, soit un maximum de 10 personnes.

Il demeure très fortement recommandé que les personnes soient adéquatement vaccinées pour prendre part à ces rassemblements.

Milieux d’enseignement

La rentrée scolaire en présence (secondaire, collégial, universitaire et formation professionnelle) est reportée au 10 janvier dans l’ensemble des régions du Québec. Pour les élèves du primaire, pour l’instant, la date demeure la même que celle prévue selon le calendrier des centres de services scolaires et des commissions scolaires.

Le port du masque est obligatoire en tout temps dans l’ensemble des milieux.

Commerces et centres commerciaux

La capacité d’accueil des lieux est réduite à 50 %.

Lieux de culte et activités publiques essentielles (assemblées, réunions)

Passeport vaccinal requis et réduction de la capacité d’accueil de 50 % (maximum de 250 personnes, qui doivent demeurer assises).
Pour les mariages et les funérailles, possibilité de tenir une cérémonie sans passeport vaccinal avec un maximum de 25 personnes.

Évènements publics (cinémas, évènements, spectacles)

Limite de la capacité des lieux à 50 % pour les salles de spectacle et pour les soupers-spectacles.

Les personnes doivent demeurer assises et le masque d’intervention est obligatoire (possible de le retirer momentanément pour boire et manger).

Restaurants et bars

Limite à 50 % de la capacité d’accueil, en espaçant les tables au maximum, et maintien d’un maximum de 10 personnes par table. Aucune activité de danse ou de type karaoké. Les personnes doivent demeurer assises.

Sports et loisirs

Les tournois ou compétitions sportives sont suspendus.

La pratique de toute activité intérieure devra se limiter à un maximum de 25 personnes.

Distanciation de 2 m entre les personnes dans les gyms et limite à 50 % de la capacité des lieux.

Passeport vaccinal requis dans les spas (sauf pour soins personnels) et limite à 50 % de la capacité des lieux.

Citations :

« D’un côté, on doit protéger la santé mentale des Québécois et leur donner de l’espoir quand ça va mieux. Et de l’autre, faut protéger les Québécois et notre réseau de la santé quand ça ne va pas bien. Encore une fois, j’ai besoin de vous. Nous avons chacun une grande responsabilité, nous avons chacun un rôle à jouer. Si on fait chacun un effort, on va passer au travers. »

François Legault, premier ministre du Québec

« La hausse rapide du nombre de cas et la transmission du variant Omicron sont des facteurs déterminants dans notre prise de décision. Les projections des prochaines semaines sont inquiétantes et appellent à une grande prudence afin de limiter les impacts sur les hospitalisations. La couverture vaccinale élevée au Québec nous permet toutefois d’autoriser des rassemblements avec nos proches, mais en nous réunissant avec un nombre restreint de convives, et en respectant les mesures sanitaires. Nous allons continuer de suivre la situation de près, car elle évolue très rapidement. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • Rappelons que deux autres mesures ont été annoncées le 14 décembre pour faire face à l’augmentation des cas et au nouveau variant à l’approche des fêtes, soit de favoriser le télétravail à compter de maintenant ainsi que d’étendre à toutes les résidences privées pour aînés le port du masque dans les aires communes.
  • Selon les données disponibles actuellement, le variant Omicron serait au moins deux fois plus transmissible que le Delta. Deux doses de vaccin à ARNm réduiraient de 70 % le taux d’hospitalisations. L’administration d’une dose de rappel permettra donc d’augmenter l’efficacité vaccinale pour faire face au nouveau variant.
  • Rappelons que des tests de dépistage rapide seront distribués graduellement, à compter du 20 décembre, à toute la population dans près de 2 000 pharmacies à travers le Québec. Une trousse qui comprend cinq tests rapides ainsi que le matériel et les instructions permettant de les réaliser est également remise à chaque élève des écoles préscolaires et primaires. Des tests rapides sont également remis aux parents d’enfants âgés de plus d’un an, par leur service de garde.

 

 


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This