Sélectionner une page
17035507__banniere-web_500x150_final
Le Contre-courant

Agrandissement du terminal portuaire de Contrecœur
Retour sur les journées portes ouvertes

Denis-Charles Drapeau

Le 24 et 25 mai 2017, dans la ville de Contrecœur et dans la municipalité de Verchères, ont eu lieu deux activités portes ouvertes organisées par l’Administration portuaire de Montréal (APM). Il s’agit de la dernière des nombreuses activités de consultations publiques déployées par l’APM depuis 2014, dans le cadre du projet d’agrandissement de son terminal à conteneurs à Contrecœur.

Informer et consulter

Les objectifs de ses portes ouvertes consistaient à présenter l’état d’avancement du projet et de l’étude d’impact en cours, ainsi qu’à recueillir les commentaires et les préoccupations de la population afin de les intégrer, dans la mesure du possible, à l’étude d’impact.

Une condition essentielle

Selon l’APM, le processus d’information et de consultation public est une condition essentielle au succès du projet et à son intégration dans le milieu. «Toutes les informations et commentaires recueillis dans le cadre de cette démarche permettront de bonifier l’étude d’impact qui est en cours. Il est important de rappeler que ce processus a été initié et déployé par l’APM en amont du processus formel de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale qui sera mis en place à la suite du dépôt de l’étude d’impact, que nous prévoyons faire d’ici quelques semaines», nous dit la directrice des communications de l’Administration portuaire de Montréal, Mélanie Nadeau.
.

Les différentes facettes du projet

Au total, 213 personnes ont répondu à l’invitation, soit 115 citoyens à Contrecœur le 24 mai et 98 citoyens à Verchères le 25 mai. D’abord, les participants ont pu assister à une brève présentation du projet. Par la suite, ils pouvaient aller chercher des compléments d’information et poser leurs questions aux représentants de l’APM et à ses consultants. Ces derniers étaient répartis en cinq stations thématiques distinctes : Circulation routière et ferroviaire, Environnement-Milieux aquatique et terrestre, Transport maritime, Retombées économiques et Milieu humain.
.

Les principales étapes

Nous avons appris, notamment, que la construction et la mise en service de ce nouveau terminal se fera une fois que l’étude d’impact environnemental et que les discussions liées aux accès ferroviaires et routiers seront complétées. De plus, l’APM devra impérativement trouver un opérateur et un transporteur maritime, pour ensuite signer une entente avant de construire. L’exploitation en tant que telle débuterait en 2022 ou 2023. «Les dates sont toujours un peu variables, ce qui est certain, c’est que nous sommes à la toute fin de la phase de récolte d’informations afin faire notre demande de permis à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale… ce que nous ferons dans les prochains mois», nous informe monsieur Serge Auclair, vice-président stratégie ressources humaines.

Les emplois

Selon M. Auclair, la phase de construction devrait durer environ 2 ans et générer 5 236 emplois au total. Il s’agit précisément de 4 248 au Québec seulement; particulièrement des employés de construction, ingénieurs, surveillant de chantiers. En ce qui a trait aux retombées économiques, on mentionne le chiffre global de 360 millions de dollars. M. Auclair n’a pas été en mesure de nous fournir des projections pour notre région en tant que telle.

1 000 emplois permanents à Contrecœur

Les prévisions au sujet des emplois directs et indirects dus à l’activité portuaire en elle-même lors de la phase d’exploitation tournent autour de 1 000 emplois. «On parle essentiellement de débardeurs, d’employés d’entretien, de manœuvres, d’employés de l’Agence canadienne frontalière, etc. Et là, on ne tient pas compte du projet du pôle logistique ni des entreprises privées qui vont s’installer tout près, cela va venir s’ajouter! De plus, les emplois dans le secteur portuaire, de façon générale, sont des emplois bien rémunérés, c’est de beaucoup supérieur au salaire industriel moyen au Québec et souvent avec de bons avantages sociaux», ajoute M. Auclair.

Pour en savoir plus :
UNE NOUVELLE INSTALLATION POUR LA MANUTENTION DES CONTENEURS


.
cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

 

Vous pourriez aimer aussi :

Canard’O 2021: dévoilement de la programmation

Le Canard’O revient en force cette année avec plus de 60 exposants! Profitez-en pour découvrir des entreprises locales et encouragez les commerçants de la région le samedi 9 octobre prochain de 11 h à 16 h sur la rue Saint-Antoine, entre la route Marie-Victorin et la rue Hurteau.

lire plus
Share This