Sélectionner une page
Le Contre-courant
17035507__banniere-web_500x150_final

L’initiative beloeilloise Dans ma rue, on joue incluse dans le projet de loi 122

L’initiative locale Dans ma rue, on joue, qui avait été portée à l’Assemblée nationale par le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a été incluse vendredi dans le projet de loi 122 sur les municipalités.

C’est le conseiller municipal de Beloeil, monsieur Pierre Verret, qui avait au départ approché le député avec son projet-pilote, qui a été mis en place par le conseil de ville. Il permet le jeu libre sur les rues où c’est possible de le faire de façon sécuritaire afin d’inciter les enfants à bouger davantage. « Même si à peu près tout le monde a joué au hockey ou au basket dans la rue, il reste que dans le Code de la sécurité routière, il est interdit de la faire », explique Simon Jolin-Barrette. « Bien entendu, les corps policiers n’appliquent généralement pas la loi à cet égard, mais il y a eu des cas où des parents se sont vus dans l’obligation d’empêcher leurs enfants de pratiquer ces activités dans la rue. »

Pour qu’à la grandeur du Québec, les familles aient davantage d’occasions de bouger, monsieur Jolin-Barrette a décidé d’en faire le projet de loi 696 et de le déposer à l’Assemblée nationale en novembre dernier. « J’y proposais un cadre bien précis où la sécurité demeurait à l’avant-plan. De plus, ce projet de loi respectait entièrement l’autonomie des municipalités », indique-t-il.

Comme le gouvernement planchait sur le projet de loi 122 concernant la gouvernance des municipalités dans les dernières semaines, le député de Borduas y a vu une occasion à saisir: « J’ai convaincu le ministre des Affaires municipales d’intégrer mon projet de loi sous forme d’amendement. Ça s’est concrétisé vendredi dernier. » L’étude du projet de loi 122 étant terminée, la nouvelle législation sera adoptée officiellement cette semaine, avant la fin de la session parlementaire. « Il est rare que le gouvernement accepte d’intégrer de cette façon des projets de l’opposition. Je suis heureux d’avoir réussi à le convaincre. C’est une idée rassembleuse et c’est aussi un beau gain de la Coalition Avenir Québec pour les familles du Québec ainsi que pour la santé de nos enfants », conclut monsieur Jolin-Barrette.
.


cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This