Sélectionner une page
Le Contre-courant
.

Chronique toponymique La rue des Chênes et la rue des Érables

Michel Marchessault Rue des Chênes Cette rue existe depuis 1983, elle est située sur l’ancienne terre de monsieur Roger Archambault et ne compte que 93 pieds de longueur. En 1987, pour souligner le 150e anniversaire des patriotes lors des batailles de Saint-Denis et de Saint-Charles, la Société d’histoire des Riches-Lieux a invité 23 municipalités de la région à ériger un mai ou à planter un chêne à la mémoire de leurs Patriotes. . . Le 4 mai 1987, le conseil autorise la plantation du mai sur le territoire de la municipalité. Puis le 24 mai 1987, il y eut installation et inauguration d’un mai dans le parc de la fabrique de l’église Saint-Antoine de Padoue. Le socle avait été réalisé par messieurs Amable Archambault et Denis Marchessault et la colonne octogonale par Azarie Beauchemin. Puis le 13 juillet 1987, le Conseil propose « dans le cadre du 150e anniversaire des patriotes de 1837, on recommandait comme il était la coutume dans ce temps de planter un chêne. Vu que dans notre municipalité l’on se devait de trouver un nom pour cette nouvelle rue, nous avons pensé désigner ladite rue sous le nom de rue « Des Chênes » pour commémorer le 150e anniversaire. Rue des Érables L’emplacement de cette rue faisait partie de la terre de monsieur Roger Archambault et fut acquis par la municipalité en novembre 1989 mais celle-ci avait déjà attribué le nom de « rue des Érables » à sa séance du 7 mars 1983. . cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This