Sélectionner une page
Le Contre-courant
.

Maison de la culture Eulalie-Durocher
Double exposition d’artistes peintres

L’année débute en force à la Maison de la culture Eulalie-Durocher, avec la présentation d’une double exposition d’artistes peintres.

Du 27 janvier au 11 mars 2018
Les samedis et dimanches, de 13h à 17h
Vernissage : le dimanche 28 janvier à 14h

.

Exposition solo Parfum de joie
Par Marie-Josée Bourassa, artiste peintre

Dans la grisaille et la froideur de l’hiver, l’artiste Marie-Josée Bourassa vous invite à entrer dans un univers coloré et chaleureux. Sa toute nouvelle exposition solo Parfum de joie, nous plonge dans la vitalité, la joie de vivre, le bonheur. Que ce soit par l’immersion dans un coin de paradis ou par le biais d’un bouquet offert avec amour, les fleurs sont à l’honneur et nous enivrent de leur doux parfum.

Pour Parfum de joie, Marie-Josée présente des oeuvres semi-figuratives, nées d’un processus de création intuitif et d’un dialogue avec la toile. Par ses œuvres colorées et lumineuses, l’artiste souhaite insuffler un état de bien- être chez l’observateur.

Établie dans la région de Québec depuis 2001, l’artiste Marie-Josée Bourassa combine la profession de psychologue et la carrière d’artiste peintre. Elle n’a de cesse de parfaire ses techniques picturales et s’investit pleinement dans sa carrière artistique. Marie-Josée Bourassa a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives au Québec.

Exposition solo TRÈS CHAIR
Par Atalante, artiste peintre

La représentation du corps humain a toujours fait partie du corpus des créations artistiques de l’humanité, ce même depuis les incroyables murales rupestres de Lascaux. Comment expliquer cette fascination pour la représentation humaine? Manifestation érotique, recherche philosophique, compréhension de soi et des autres, probablement tout ça et plus encore.

L’artiste se laisse guider par l’instinct, se livre sans filet par des moyens efficaces et imprévisibles, à l’extrême du contrôle et de sa perte : le pinceau sur papier, la fluidité des aquarelles et de l’encre, portent l’expérience picturale jusqu’à ses limites. Les dessins qu’il réalise lui plaisent et rendent justice aux modèles. En les réalisant, dans le vif de l’action, il est presque dans un état second, méditatif, dans une évasion parfaite où il cesse de penser.

Le public est lui aussi invité à s’évader quelques instants par la contemplation de ces œuvres et à laisser son regard voyager vers toutes les avenues possibles pour comprendre ces images mouvementées, imbriquées, fluides et mystérieuses.

Maison de la culture Eulalie-Durocher
1028, du Rivage
Saint-Antoine-sur-Richelieu

.
cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This