17035507__banniere-web_500x150_final
Le Contre-courant

Réal Laberge, citoyen de la Côte Saint-Jean, et Gérard Bies, ancien conseiller municipal de Saint-Roch-de-Richelieu

Saint-Roch-de-Richelieu
Usine ou activité agricole?


Daniel Castonguay
redaction@lecontrecourant.com

L’établissement possible d’une usine de substrat de culture pour champignons sur la Côte Saint-Jean continue de meubler l’activité municipale de Saint-Roch-de-Richelieu. On sait qu’après avoir fait une première demande de permis refusé le mois précédent, le demandeur était revenu avec une seconde demande de permis avant la dernière assemblée du conseil.

Réal Laberge, un citoyen de Saint-Roch-de-Richelieu, a de son côté, passé par l’entremise de la firme d’avocats Poupart et Poupart, afin d’obtenir de la municipalité qu’elle suspende l’étude de la demande de permis de la société Champag pour la réalisation de l’usine. La mise en demeure demande aussi à la municipalité de faire un rapport honnête et franc à la population qui demande des réponses claires.

«…Un tel usage est de nature industrielle et ne peut donc pas être autorisé dans ce secteur à vocation agricole, selon ce que prescrivent le présent règlement de zonage et le SADR (schéma d’aménagement et de développement révisé) de la MRC Pierre-De Saurel » peut-on lire dans cette missive adressée au maire Claude Pothier et au directeur général Raynald Castonguay le 26 juin.

«Le fait que l’intrant soit du fumier est insuffisant pour qualifier l’usage projeté d‘agricole puisqu’il n’est pas produit sur place et que ces activités de transformation ne sont ni accessoires ni complémentaires à de véritables activités d’élevage exercées sur place. De surcroît, l’extrant ( le fumier transformé) ne sera pas répandu sur place » peut-on lire également.

La lettre mentionne finalement que si le permis est émis malgré tout, il sera contesté en justice, et tant la municipalité que l’entreprise, devront en subir les conséquences.

La prochaine séance régulière du conseil municipal de Saint-Roch aura lieu le 11 juillet.
.


cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Steven Guilbeault, au nom du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Dominic LeBlanc, ainsi que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec…

lire plus
Share This