17035507__banniere-web_500x150_final
Le Contre-courant

Le maire de Saint-Roch-de-Richelieu, M. Claude Pothier (photo d’archive)

Modification de zonage
La municipalité de Saint-Roch-de-Richelieu va de l’avant


Daniel Castonguay
redaction@lecontrecourant.com

C’est ce 29 août que se tenait dans une salle bondée, la consultation publique sur le projet de règlement numéro 220-38-2017 intitulé «Règlement modifiant le règlement de zonage (220) relativement aux usages permis dans la zone AC-2 afin de réglementer les usages para-agricoles / industriels» .

On sait que ce règlement a pour principal objet de modifier le règlement de zonage relativement aux usages permis dans la zone Ac-2, zone située au nord de l’autoroute 30 et limitrophe à la Ville de Contrecoeur, afin d’y permettre et de réglementer les usages para-agricoles/industriels comme le projet que compte implanter l’entreprise Champag dans la municipalité. Il prohibe ces mêmes usages dans les 2 autres zones industrielles, à proximité et dans le village.

Les arguments des citoyens présents opposés au règlement  ne sont pas parvenus à infléchir l’intention du Conseil municipal de le voir adopter.
.

Un amendement a cependant été apporté au projet de règlement avant son adoption. Essentiellement, l’amendement consiste à prohiber également les usages para-agricoles industriels dans la zone agricole-récréatif. Cette zone se situe au nord de la côte Saint-Jean.

Adopté à la majorité

Le second  projet de règlement a été adopté à la majorité. Le conseiller Yannick Joyal a voté contre le projet et a mentionné avant son vote: «Je suis contre parce que je pense que nos règlements actuels sont efficaces concernant le dossier Champag».

Avis public et processus référendaire

À partir du 30 août, des avis publics seront affichés par la municipalité. Les citoyens opposés au projet de règlement auront 8 jours (7 septembre) pour venir déposer une demande de participation référendaire (tenue d’un registre). Cette demande peut être déposée avec une majorité de signatures venant de propriétaires de la zone concernée ou de 12 propriétaires d’une des zones contiguës à la zone Ac-2 ayant plus de 21 propriétaires, ou simplement d’une majorité de propriétaires si la zone contiguë en a moins de 21.

S’il y a tenue d’un registre, les propriétaires habitant la zone Ac-2 et les zones contiguës à cette zone  seront habilités à voter. Pour la côte Saint-Jean, seulement les citoyens vivant du côté nord de la route seront donc consultés.

Les autorités municipales invitent les citoyens à appeler ou, encore mieux, à venir les rencontrer s’ils ne savent pas s’ils sont dans les zones concernées.
.

cote_final
.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Steven Guilbeault, au nom du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Dominic LeBlanc, ainsi que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec…

lire plus
Share This