Le Contre-courant
17035507__banniere-web_500x150_final

De gauche à droite : M. Jean Murray, maire de Saint-Marc-sur-Richelieu, M. Denis Campeau, maire de Saint-Antoine-sur-Richelieu, M. Daniel Lefebvre, préventionniste, Mme Marilyn Nadeau, mairesse de Saint-Jean-Baptiste, Mme Ginette Thibault, mairesse de Saint-Denis-sur-Richelieu ainsi que M. Marc Lavigne, maire de Saint-Charles-sur-Richelieu.

Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Marc-sur-Richelieu renouvellent leur entente pour se doter d’un préventionniste en sécurité-incendie

Les municipalités de Saint-Antoine-sur-Richelieu, Saint-Charles-sur-Richelieu, Saint-Denis-sur-Richelieu, Saint-Jean-Baptiste et Saint-Marc-sur-Richelieu, qui regroupent plus de 11 000 citoyens, ont reconduit une entente pour une période de 5 ans pour l’embauche et le partage d’un préventionniste en sécurité-incendie. Relevant de la municipalité de Saint-Jean-Baptiste, cette ressource poursuivra son travail entrepris, soit l’inspection et la rédaction des plans d’intervention pour les immeubles à risques élevés et très élevés telles que les écoles, les garderies, les résidences pour personnes âgées, les industries, les fermes, etc.

Les maires des municipalités participant à l’entente se disent très satisfaits de ce partage, qui permet d’offrir un poste à temps plein, facilitant la rétention d’un préventionniste qualifié et expérimenté tout en permettant d’abaisser les coûts pour l’ensemble des contribuables.
.
cote_final

« Au cours des dernières années, cette entente a permis à nos municipalités de diminuer les coûts relatifs à ce service. Nous avions des attentes et celles-ci ont été clairement dépassées par le préventionniste. Au bout de la ligne, ce sont nos citoyens qui sont gagnants, ils ont accès à une ressource qualifiée pour les soutenir dans leur démarche de prévention, et ce, à un coût acceptable. » de dire monsieur Marc Lavigne, maire de Saint-Charles-sur-Richelieu.

« Les principes de cette entente ont été à la base clairement établis. Le comité de gestion et plus particulièrement la municipalité de Saint-Jean-Baptiste, a vu à ce que l’atteinte des objectifs fixés par le schéma de couverture de risques soit réalisée. Après plus de deux ans, c’est mission accomplie! » de dire madame Marylin Nadeau, mairesse de Saint-Jean-Baptiste.

« Nous souhaitons tous que le succès obtenu par cette entente nous amène à réfléchir différemment dans d’autres sphères d’activités. Se regrouper pour se doter d’un service nécessaire ce n’est pas perdre son identité, c’est d’être futé ! » de dire madame Ginette Thibault, mairesse de Saint-Denis-sur-Richelieu

Rappelons que pour les municipalités, les services d’un préventionniste sont nécessaires afin d’atteindre les objectifs fixés par le schéma de couverture de risques en sécurité incendie de la MRC de la Vallée du Richelieu, et ce, conformément aux obligations législatives déterminées par le gouvernement.
.

.

.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent plus de 65 M$ pour agrandir les installations de biométhanisation de la SÉMECS à Varennes

Le ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada, l’honorable Steven Guilbeault, au nom du ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Dominic LeBlanc, ainsi que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec…

lire plus
Share This