Sélectionner une page

Le Contre-courant

La MRC de Marguerite-D’Youville se réjouit de l’implication de la Banque de l’infrastructure dans le projet du terminal portuaire de Contrecœur!

Une étape importante vient d’être franchie dans l’avancement du projet de réalisation du terminal portuaire de conteneurs à Contrecœur alors que la Banque de l’infrastructure du Canada (BIC) a annoncé aujourd’hui la signature d’un protocole d’entente avec l’Administration portuaire de Montréal (APM).

En plus des travaux qui seront effectués par la BIC, l’entente pourrait conduire à un investissement de celle-ci dans le projet. L’ensemble des élu(e)s de la MRC salue cette bonne nouvelle qui aura des répercussions positives sur la vitalité économique du territoire.

La collaboration entre la BIC et l’APM permettra de travailler, entre autres, sur le montage financier du terminal proposé, lequel comprendra les activités de planification et de préapprovisionnement pour la conception, la construction, le financement, l’exploitation et l’entretien du terminal.

À propos du terminal de Contrecœur

Ce projet, dont le coût de construction a été évalué entre 750 et 950 millions de dollars, soutiendra la croissance organique du marché des conteneurs de l’est du Canada et permettra au Port de Montréal de rester compétitif face aux grands ports américains qui investissent massivement dans leurs infrastructures. Le projet est développé en concertation avec les divers intervenants de la communauté.

Les retombées prévues dans le cadre du projet sont impressionantes. Ainsi, la phase de construction du terminal permettra de créer 5 000 emplois directs alors que son exploitation amènera 1 000 nouveaux emplois directs dans la région, en plus d’engendrer des centaines de millions de dollars en retombées économiques. À terme, 1,5 millions de conteneurs pourront transiger par Contrecœur.
Le projet d’expansion à Contrecœur s’avère être essentiel aux opérations du Port de Montréal dans l’optique où les terminaux de manutention de conteneurs actuels de l’île de Montréal arriveront à saturation dans les prochaines années.

Citations

«Il s’agit d’une excellente nouvelle pour notre région! La concrétisation de ce projet aura des retombées positives pour le commerce tant à l’échelle québécoise que canadienne. Au nom du conseil de la MRC, je tiens à remercier la Banque de l’infrastructure du Canada pour son apport dans l’avancement de cet important projet. Son expertise contribuera certainement au succès de la mise en œuvre du terminal.»

Suzanne Roy, préfet de la MRC de Marguerite-D’Youville et mairesse de Sainte-Julie

« La Ville de Contrecœur est enthousiaste de l’implication de la BIC dans la signature d’un protocole d’entente avec le Port de Montréal pour son projet d’expansion sur son territoire. L’arrivée d’un projet de cette ampleur illustre bien le potentiel de développement de notre ville et de la région. Ce terminal à Contrecœur engendrera des retombées économiques importantes pour tous les palliers gouvernementaux en plus de créer des milliers d’emplois tout en étant bénéfique pour notre communauté. Nous applaudissons cette annonce importante qui est une étape de plus de franchie.»

Maud Allaire, mairesse de Contrecœur

cote_final


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

La traverse de Sorel-Tracy, un axe maritime de plus en plus structurant

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, les maires de Sorel-Tracy et de Saint-Ignace-de-Loyola, Serge Péloquin et Jean-Luc Barthe, ainsi que le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec (STQ), Stéphane Lafaut, ont procédé hier à l’inauguration officielle de la gare de Sorel-Tracy…

lire plus
Share This