Sélectionner une page
Le Contre-courant
.

Premier anniversaire du gouvernement de la CAQ
Une année sous le signe du changement

ll y a maintenant un an, le premier ministre du Québec dévoilait la composition du premier Conseil des ministres d’un gouvernement de la CAQ. C’est avec honneur que le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, se voyait confier des responsabilités ministérielles ainsi que le poste de Leader parlementaire du gouvernement. Depuis un an maintenant, le gouvernement met en place le changement souhaité par les Québécoises et les Québécois lors de l’élection générale de 2018.

À titre de ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), M. Simon Jolin-Barrette a entrepris une réforme majeure du système d’immigration au Québec afin de le rendre plus efficace et qu’il réponde mieux aux besoins du marché du travail du Québec. Déjà après une année, le système d’immigration permet un meilleur maillage entre les besoins de main d’œuvre et le profil des candidats sélectionnés, une francisation plus accessible et flexible ainsi qu’un suivi personnalisé du processus d’intégration des personnes immigrantes.

Les changements instaurés par le Ministre impliquent entre autres une augmentation du budget de 42% au ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration – soit une hausse de 146 millions de dollars annuellement –, le dépôt et adoption de la Loi 9, Loi visant à accroître la prospérité socio-économique du Québec et à répondre adéquatement aux besoins du marché du travail par une intégration réussie des personnes immigrantes ainsi que le dépôt et l’adoption de la Loi 21, Loi sur la laïcité de l’État.

Parmi les autres réalisations du ministre, nous comptons le lancement du système de sélection Arrima, une modernisation attendue et souhaitée du système d’immigration, la mise en place de mesures pour mieux franciser les personnes immigrantes (70,3 M$), la présentation du Parcours d’accompagnement personnalisé pour les personnes immigrantes (20M $), le déploiement historique du ministère de l’Immigration dans toutes les régions du Québec, l’entente conclue entre Québec et Ottawa pour le remboursement de l’ensemble des dépenses encourues par Québec pour la prise en charge des demandeurs d’asile en 2017 et en 2018 (250M $), la modification du nom du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion pour le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, et ce afin de mieux refléter l’action gouvernementale.

Et enfin, soulignons la nomination de M.Simon Jolin-Barrette à titre de ministre responsable de la Langue française et de la Réforme parlementaire ainsi que sa gestion serrée des travaux législatifs du gouvernement qui aura permis, jusqu’à maintenant, le dépôt et l’adoption d’un total de 23 projets de loi.

Bilan dans la circonscription de Borduas

Lors de la première année de mandat, le député Simon Jolin-Barrette a concrétisé plusieurs engagements électoraux locaux en plus de favoriser le développement social et économique de la circonscription.

Il était notamment présent lors de l’inauguration de la patinoire extérieure couverte et réfrigérée, située au parc Gilles Plante à McMasterville, le 17 février 2019 et à de l’inauguration du centre aquatique de Beloeil, le 3 mai 2019. Ces deux projets étaient attendus depuis longtemps par la population et se sont concrétisés, entre autres grâce aux investissements du gouvernement du Québec.

À l’écoute des acteurs socio-économiques de la région, il a également organisé et tenu le premier Forum économique de la Vallée-du-Richelieu, le 13 mai 2019 à Otterburn Park, en présence du ministre de l’Économie et de l’Innovation, monsieur Pierre Fitzgibbon. Il a aussi participé à l’activité Un emploi en sol Québécois le 10 juin à Beloeil orchestrée en partie par la Chambre de commerce et d’industrie de la Vallée-du-Richelieu. Puis, il a accueilli une direction régionale du MIFI à Beloeil, dotée de six employés responsables de mieux intégrer les personnes immigrantes et de mieux soutenir les entreprises et les collectivités de la Montérégie.

En terminant, toujours soucieux de souligner l’implication et l’engagement de chacun, il a accueilli et rendu hommage, à l’Assemblée nationale, à plusieurs organismes et citoyens pour leur dévouement dans la circonscription.

« Il y a un peu plus d’un an maintenant, les citoyens de Borduas m’accordaient leur confiance pour une deuxième fois consécutive. C’est avec un très grand honneur que, jour après jour, je les représente à l’Assemblée nationale du Québec pour défendre et promouvoir leur intérêt. Je vais continuer à travailler sans relâche et en collaboration avec l’ensemble des acteurs locaux pour le développement de Borduas. Les Québécois et les Québécoises peuvent compter sur nous pour continuer à mettre en œuvre le changement souhaité et réclamé par la population le premier octobre 2018 », explique Simon Jolin-Barrette.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This