Sélectionner une page
Le Contre-courant

Montérégie
Le ministre Christian Dubé se réjouit du lancement de l’appel de projets Régions branchées

Le ministre Christian Dubé, responsable de la région de la Montérégie, se réjouit grandement du lancement de l’appel de projets Régions branchées, doté d’une enveloppe de 100 millions de dollars afin d’appuyer des projets d’infrastructures numériques dans les régions.

Les projets soutenus permettront d’offrir aux citoyens, aux entreprises et aux organismes de la région de la Montérégie un accès à un service Internet haut débit fiable et de qualité à un coût comparable aux services proposés en milieu urbain. Régions branchées devrait aussi permettre d’offrir un accès Internet haut débit à plus de 70 000 foyers ainsi qu’à plusieurs milliers d’entreprises du Québec.

C’est le ministre de l’Économie et de l’Innovation, M. Pierre Fitzgibbon, et le député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse), M. Gilles Bélanger, qui en ont fait l’annonce vendredi dernier.

L’appel de projets vise à appuyer le déploiement d’infrastructures dans les zones partiellement desservies par un service Internet haut débit. Ces zones sont prioritaires, car elles n’étaient pas admissibles dans le cadre du dernier programme mis en place par le gouvernement du Québec (Québec branché), et échapperont aux prochains appels de projets du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et du gouvernement fédéral. De nombreuses régions du Québec se trouvent donc dotées d’un service inégal.

L’appel de projets Régions branchées s’insère dans un plan de déploiement ayant pour objectif de fournir un accès à Internet haut débit à tous les foyers, entreprises et organismes situés en région. Le gouvernement du Québec a prévu y investir 400 millions de dollars au courant des prochaines années. Ce programme comporte trois volets :

  • le premier consiste en l’appel de projets Régions branchées, lancé dès maintenant de manière autonome par le gouvernement du Québec;
  • le deuxième consiste en l’appel de projets annoncé dans le dernier budget fédéral, lequel est prévu après les élections et sera réalisé conjointement avec le gouvernement fédéral;
  • le troisième vise à appuyer les demandeurs qui présentent des projets dans le cadre des appels de propositions du CRTC, programme annoncé en 2019.

Citations :

« Le gouvernement du Québec déploie des efforts considérables pour encourager les entrepreneurs à investir dans les nouvelles technologies et à accroître leur productivité. Si l’on souhaite que nos entreprises soient compétitives et innovantes, nous devons à tout prix leur fournir les outils qui favoriseront leur réussite. Bien évidemment, l’accès à Internet haut débit a une incidence directe sur leur capacité d’innovation et de croissance. L’appel de projets Régions branchées est le premier volet de notre stratégie visant à permettre à tous les citoyens, entreprises et organismes des régions rurales de prendre part à l’économie du 21e siècle. L’objectif est clair : enrichir le Québec et permettre à l’économie d’évoluer à la hauteur des capacités et des ambitions des Québécois. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

« En investissant dans le déploiement d’infrastructures numériques hors des grands centres, le gouvernement du Québec favorise l’énorme potentiel économique des régions tout en réduisant considérablement les écarts qui persistent entre les milieux urbain et rural. Je crois fermement que la collaboration établie avec les acteurs régionaux et municipaux ainsi qu’avec les fournisseurs de services Internet nous permettra d’atteindre nos objectifs de développement économique, de santé en ligne et de formation à distance via un accès à Internet haut débit à tous les foyers, entreprises et organismes du Québec. »

Gilles Bélanger, député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse)

« En 2019, Internet haut débit constitue un service indispensable à l’essor d’une économie régionale vigoureuse et à la vitalité de nos communautés. Malheureusement, notre région n’est pas entièrement couverte par ce type de connexion. Le nouveau programme lancé aujourd’hui corrigera cette lacune et permettra à la région de la Montérégie de devenir plus attractive et compétitive. J’invite les acteurs régionaux et municipaux à saisir cette occasion et à soumettre un projet qui améliorera significativement la qualité de vie de tous les citoyens et de toutes les entreprises. »

Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie

Faits saillants :

  • Le guide et le formulaire d’inscription de l’appel de projets Régions branchées sont disponibles sur le site Web du ministère de l’Économie et de l’Innovation, et les demandes seront acceptées jusqu’au 18 novembre.
  • Selon les normes du CRTC, un accès Internet haut débit correspond minimalement à 50 mégabits par seconde en téléchargement et à 10 mégabits par seconde en téléversement.
  • Les MRC, organismes scolaires et conseils de bande pourront aussi proposer des projets en collaboration avec un fournisseur reconnu de services Internet. L’établissement d’une collaboration active avec la Fédération québécoise des municipalités et les acteurs locaux concernés est un élément stratégique dans l’atteinte de nos objectifs.
  • Le précédent programme, Québec branché, permettra de connecter, d’ici 2022, jusqu’à 110 000 foyers sur les 340 000 n’ayant pas accès à Internet haut débit. Au moins 70 000 foyers non connectés restants seront en cours de connexion grâce à l’appel de projets Régions branchées, lancé aujourd’hui. Le programme conjoint avec le CRTC et la deuxième phase du programme Québec branché, en partenariat avec le fédéral, permettront de connecter 160 000 foyers. Toute communauté ou tous foyers qui ne seraient pas couverts par les projets actuellement prévus dans ce plan de déploiement seront pris en charge séparément par le gouvernement du Québec.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

La Colonie des Grèves change de direction

La Colonie des Grèves annonce le départ de sa directrice générale, Nancy Annie Leveillée. C’est avec émotion, que le 12 novembre dernier, Nancy Annie Léveillée assistait à son dernier conseil d’administration de la Colonie des Grèves, organisation où elle a œuvré au cours des treize dernières années principalement à titre de directrice générale.

lire plus
Share This