Sélectionner une page

Le Contre-courant

Cabinet fantôme du chef du Bloc Québécois, monsieur Yves-François Blanchet
Xavier Barsalou-Duval sera responsable de dossiers majeurs au Bloc Québécois

Yves-François Blanchet, député de Beloeil-Chambly et chef du Bloc Québécois, a dévoilé hier son cabinet fantôme et la liste des responsabilités parlementaires qu’il confie aux députées et députés du parti. Pour sa part, le député de Pierre-Boucher – Les Patriotes – Verchères, Xavier Barsalou-Duval, sera désormais le porte-parole du parti en matière de transports, infrastructures et collectivités.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, les titulaires du ministère des Transports et du ministère de l’Infrastructure et des Collectivités sont respectivement Marc Garneau et François-Philippe Champagne. Monsieur Barsalou-Duval sera donc leur vis-à-vis à la Chambre des communes.

« Ce sont des dossiers importants que me confie Yves-François Blanchet. J’éprouve beaucoup d’enthousiasme à l’idée de relever ces nouveaux défis et je tâcherai d’être à la hauteur de cette confiance du chef à mon endroit », a déclaré le député de Pierre-Boucher — Les Patriotes — Verchères.

Monsieur Barsalou-Duval indique aussi que la plupart de ses dossiers locaux relèvent soit du ministère des Transports ou du ministère de l’Infrastructure et des Collectivités : frein à l’érosion des berges, régulation de la vitesse sur le Richelieu et sur le Saint-Laurent, sécurité ferroviaire, réaménagement de la voie ferrée, réfection du quai de Verchères et expansion du Port de Montréal à Contrecœur. Le député sera donc bien placé pour les faire valoir.

Par ailleurs, nous aimerions souligner au passage les responsabilités qui ont été attribuées à monsieur Stéphane Bergeron, député de Montarville. Lui aussi aura de beaux défis, car il sera officiellement responsable des affaires étrangères, des affaires intergouvernementales et de la déclaration fiscale unique.

« Notre équipe comptera sur un heureux mélange d’élus aguerris et de recrues qui vont surprendre à la Chambre des communes. Je leur confie la responsabilité de continuer à faire de la politique digne et propre tout en travaillant d’arrache-pied pour faire des gains pour le Québec. Notre grille d’analyse demeure la même : si c’est bon pour le Québec, nous agirons en conséquence ; si c’est néfaste, nous ferons obstacle. Je leur demande d’être “parlables” et de respecter la volonté des Québécoises et des Québécois d’avoir élu un gouvernement minoritaire, dans la mesure où celui-ci respecte le Québec », conclut M. Blanchet.


Pour ne rien manquer des nouvelles hyperlocales du www.lecontrecourant.com, aimez notre page Facebook et inscrivez-vous au Contre-courriel !

Vous pourriez aimer aussi :

Share This